01 février 2017 - 09:15 |

Le circuit officiel de l'arachide au Sénégal mis à mal

La campagne de commercialisation de l'arachide "bat son plein" au Sénégal. Démarrée début décembre et se poursuivant jusqu'au 30 avril (lire nos informations), le circuit formel de commercialisation subit cependant  la vive concurrence du marché parallèle et le manque de financement.

Ainsi, dans le département de Tambacounda, plus de 3 000 tonnes (t) d'arachides, toutes qualités confondues, ont déjà été collectées, a déclaré lundi Aliou Badji, chef du service départemental du développement rural, rapporte APS. Toutefois, seulement 27 des 81 points officiels de collecte d'arachide dans le département  ont reçu leurs financements nécessaires à l'achat d'arachide et ont donc pu démarrer  leurs achats.

Conséquences ? Les producteurs doivent aller beaucoup plus loin pour livrer leurs arachides aux points officiels de collecte que les 5 km prévus en moyenne, et préfèrent donc les vendre aux "bana-bana" et autres intermédiaires du marché parallèle qui sillonnent la campagne. Des acteurs qui achètent les arachides en sac, sans distinction de qualité, et plus chers.

"La préférence des producteurs de vendre le sac d’arachide à FCFA 15 000 sans criblage fait que les points officiels sont désertés au profit du marché parallèle occupé par les ‘bana-bana'", a déclaré Aliou Badji.

Le prix offert pour l’arachide d’huilerie serait de FCFA 230 à 235 (€ 0,35-0,36) le kilo alors que le prix officiel a été fixé à FCFA 210 (€ 0,32) par le Comité national interprofessionnel de l'arachide (CNIA) (lire nos informations). Le kilo de semence d’arachide R3 est à FCFA 250 (€ 0,38) au lieu de FCFA 220 (€ 0,33).

Rappelons que le Département américain de l'Agriculture (USDA) estime  à un million de tonnes (Mt) la production sur la campagne en cours 2016/17, soit en baisse de 70 000 t par rapport à ses estimations de production en 2015/16 (lire nos informations).

Mais pour le ministère de l'Agriculture sénégalais, la récolte 2015/16 avait été record, à 1,67 Mt, avait souligné APS en mai dernier. Sur cela, 495 507 t avaient été collectées, 350 000 t avaient été autoconsommées, 50 000 t avaient fait l'objet de réserves personnelles, 125 000 t avaient été destinées aux subventions, les pertes post-récoltes s'élevant à 150 500 t, avait  souligné alors le ministère.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +