01 février 2019 - 14:10 |

L'allemand Südzucker veut réduire sa production de sucre de 700 000 t par an

Le leader du sucre en Europe, l'allemand Südzucker a annoncé hier fermer deux unités en Allemagne, à Brottewitz et Warburg, ce qui représente un total d'environ 200 000 tonnes par an. Toutefois, les deux unités fonctionneraient encore cette campagne 2019, avec une activité de raffinage qui démarre à l'automne.

Mardi, le géant allemand avait annoncé vouloir réduire ses coûts d'environ € 100 millions par an, ce qui implique d'abaisser sa production globale jusqu'à 700 000 tonnes par an. Ceci comprendrait des fermetures d'usines.

La raison ? La chute de 20,6% des cours mondiaux en 2018, qui sont tombés jusqu'à 9,83 cents/lb, leur plus bas depuis 2008, car on regorge de sucre au niveau mondial, notamment en Inde qui a décidé, en septembre dernier d'approuver des subventions à l'exportation.  

Rappelons que Südzucker produit actuellement environ 5,9 millions de tonnes (Mt) de sucre par an. Le 10 janvier, le groupe a annoncé une perte opérationnelle de € 23 millions sur le troisième trimestre de son exercice, au 30 novembre dernier, et des revenus trimestriels baissant de 5,1% à € 1,71 milliard. Un an plus tôt, sur ce même trimestre, le groupe était dans le vert avec un bénéfice opérationnel de € 103 millions.

En mai 2018, le groupe allemand avait annoncé que, pour compenser la chute des cours et l'impact négatif sur son activité, il avait l'intention de développer son activité à l'export et avait identifié des marchés attractifs, dont "l'Afrique du Nord et de l'Ouest" aux côtés du Proche et Moyen Orient, de l'Europe de l'Est et de l'Asie centrale, l'Asie (l'Extrême Orient) présentant toujours les mêmes bonnes opportunités.Südzucker avait d'ailleurs loué des silos et des entrepôts additionnesl dans les ports euroépens pour ce faire (lire nos informations Face à la chute anticipée de ses résultats, Südzucker mise son sucre sur l'Afrique de l'Ouest).

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +