01 avril 2014 - 10:00 |

L'agriculture au coeur de la croissance anticipée à 10% au Tchad

Certes, c’est le redressement des performances pétrolières mais surtout l’essor de l’agriculture qui devraient permettre au Tchad d’enregistrer une croissance de plus de 10% cette année après avoir connu un taux de seulement 3,6% en 2013.

En effet, tant les cours internationaux que la production de brut avaient baissé, a annoncé samedi le ministre des Finances du Tchad, Mariam Nour. Un chiffre de 10% qui est corroboré par les prévisions du FMI publiées début mars.

Le gouvernement a entrepris de booster la productivité agricole à travers des programmes de distribution d’intrants et d’accessibilité au machinisme, notamment aux tracteurs.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +