01 avril 2021 - 13:36 |

Le prix du cacao au planteur en Côte d'Ivoire diminué de 9%

Ça y est ! Nous y sommes. Le prix garanti bord champ du cacao en Côte d’Ivoire pour la campagne intermédiaire qui démarre aujourd’hui a été fixé hier à FCFA 750 le kilo ($1,35).

Un prix en baisse par rapport la campagne principale 2020/21 qui vient de s’achever (FCFA 1000) -ce qui est normal car la qualité des fèves n’est pas la même- mais il est aussi en baisse par rapport aux FCFA 825 qui avaient été fixés pour la dernière la campagne intermédiaire 2019/20. Ceci dit, le prix réellement payé au  planteur ces derniers mois n’était souvent pas de FCFA 1000 et les FCFA 750 annoncés hier serait « un retour à la réalité », comme l’a expliqué à l’AFP un expert.

Rien d’étonnant étant donné la difficulté de la Côte d’Ivoire à écouler son cacao : les volumes sont surabondants, la demande mondiale est atone dans un contexte de crise sanitaire persistante et le prix de la fève ivoirienne comme la ghanéenne est élevé étant donné l’application du différentiel de revenu décent (DRD) depuis le 1er octobre. Ceci dit, pour compenser, la prime de la fève ivoirienne a été abaissée.

"La pandémie de coronavirus a eu des effets énormes" sur la consommation de cacao, a expliqué Yves Koné, directeur général du Conseil du café cacao (CCC). Entre autres, « Partout en Europe, les aéroports sont des endroits majeurs de consommation de chocolat. Or, ils sont soit fermés soit peu actifs. »

Face à cela, la carte à jouer par la Côte d’Ivoire est la réduction de l’offre : « «Il faut que les planteurs arrêtent de planter (de nouveaux vergers) pour limiter la production à son niveau actuel», a indiqué le responsable.

cacao_un_an.png

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +