01 septembre 2014 - 15:21 |

Olam se désengage du secteur laitier en Côte d’Ivoire

Le groupe cherche a se délester d’autres actifs pour générer de la trésorerie


(1er/09/2014) Olam International a vendu son usine de transformation de produits laitiers en Côte d’ivoire au groupe néerlandais Royal FrieslandCampina, pour un montant de $18,7 millions, a annoncé la société dans un communiqué. Elle ajoute qu’elle va, en outre, céder sa marque « Pearl » pour $6,3 millions, donnant ainsi à Royal FrieslandCampina les droits pour utiliser la marque pour les produits sucrés de lait concentré et de lait évaporé dans certains pays d’Afrique. « La cession de l’usine laitière fait partie de la restructuration de son portefeuille des produits laitiers afin de se concentrer sur d’autres parties amont et intermédiaire de son entreprise laitière » indique le groupe. L’usine, créé en 2011 est située à Abidjan, emploie environ 80 personnes et produit du lait concentré sucré et du lait évaporé pour les consommateurs locaux. FrieslandCampina, coopérative néerlandaise de produits laitiers, renforce sa position en Afrique de l’Ouest, étant déjà présente au Ghana et au Nigeria.
Olam est en pourparlers pour céder d’autres actifs, y compris le projet d’engrais au Gabon, a indiqué le directeur général du groupe, Sunny Verghese, à l’occasion de la publication le 29 août des résultats du quatrième trimestre, achevé au 30 juin. Le revenu net d’Olam a plongé de 43,9% à 31,8 millions de dollars singapouriens (S$) par rapport à la même période l’année dernière, tandis que le chiffre d’affaires a chuté de 11,4% à S$ 5,757 milliards et le volume des ventes de 18,6%. «Nous ne sommes plus axés sur la croissance des volumes plus, mais plutôt sur la croissance de notre profit», a déclaré Sunny Verghese. Sur l’année entière, si le volume des ventes et le chiffres d’affaires a baissé d’un peu plus de 6% chacun, le revenu net a progressé de 67,8% par rapport à 2013, à S$608,5 millions.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +