01 octobre 2019 - 08:34 |

Douanes et gestion des stocks alimentaires, parmi les plus corrompus au Burkina

Selon le rapport 2018 sur l’état de la corruption au Burkina Faso, présenté hier à Ouagadougou par le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), la douane ravit à la policie municipale la place de leader en matière de corruption. Suivent successivement la Direction générale du transport terrestre et maritime (DGTTM), la gendarmerie nationale, la police nationale, l’enseignement secondaire et la justice. Par rapport à 2017, la Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire (Sonagess) apparaît dans le classement.

L’enquête a porté sur un échantillon de 2 016 personnes de plus de 18 ans, dont 50,1% de femmes et 71,1% de scolarisés, rapporte lefaso.net. Le sondage s’est déroulé du 8 au 20 novembre 2018 dans les treize régions du Burkina.

« Tout comme en 2017, sept enquêtées sur dix estiment que la corruption est fréquente, voire très fréquente, au Burkina Faso », lit-on dans le document.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +