01 octobre 2019 - 16:41 |

La campagne cacao 2019/20 lancée en Côte d'Ivoire et au Ghana, avec un prix en hausse de 8 à 10%

Le coup d'envoi de la campagne cacaoyère 2019/20 en Côte d'Ivoire et au Ghana est donné avec l'annonce tant attendue du prix mimimum garanti au planteur. En Côte d'Ivoire, il est de  FCFA 825 (€1,26) le kilo contre FCFA 750 (€ 1,14) la campagne qui s'achève, pour la récolte principale qui court d'aujourd'hui à fin mars, a déclaré le président du Conseil du café-cacao (CCC), Lambert Kouassi Konan . "Sur la base des bonnes ventes par anticipation réalisées et tenant compte du solde du cacao à vendre, le prix d'achat garanti aux producteurs est de FCFA 825 contre 750 pour la campagne précédente",.

De son côté, le Ghana Cocoa Board (Cocobod) a fixé à 8 240 cedis (FCFA 919 954 ou € 1 402,46) son prix plancher garanti contre 7600 cedis (FCFA 848 502 ou € 1 293,53) la tonne. Selon Reuters, les planteurs se déclarent plutôt satisfaits de ces nouveaux barèmes mais notre confrère koaci.com rappelle que certains gardaient à l'esprit les FCFA 1 000 auxquels le président Alassane Ouattara avait fait allusion lors de son entretien télévisé sur la RTI le 6 août dernier.

Des prix garantis divergents

Trois constats. Tout d'abord, les n°1 et 2 mondiaux de la fève, qui représentent environ 60% de l'offre mondiale) annoncent le même jour leur prix garanti, illustrant l'harmonisation croissante de leurs politiques. En revanche, les prix planchers divergent avec une centaine de franc CFA environ de mieux pour le Ghana, un différentiel qui traditionnellement incite à la fraude transfrontalière. Enfin, l'augmentation est d'environ 10% en Côte d'Ivoire et de 8,4% au Ghana.

La production plafonnée

Autre annonce, afin de maintenir les cours mondiaux et contrecarrer toute envolée de production suite à l'introduction du différentiel de revenu vital (DRV) de $ 400 la tonne (lire Premiers contrats de cacao de Côte d’Ivoire et du Ghana signés avec une prime de $400), le gouvernement ivoirien a annoncé aujourd'hui limiter à 2 millions de tonnes (Mt) la production cette campagne sans, toutefois, préciser comment il mettrait en œuvre cette mesure.  Selon ses estimations, la récolte aurait été de 2,2 Mt en 2018/19. "Notre objectif est de contrôler notre production", a déclaré le directeur général du CCC, Yves Brahima Kone. "Si vous produisez trop, les prix baissent."

Quant au Ghana, il s'est fixé pour objectif une récolte de 850 000 t pour cette campagne 2019/20.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +