01 décembre 2017 - 09:15 |

Les exportations d'engrais de l'OCP vers l'Afrique en hausse de 50% sur 9 mois

Près de 30% des exportations d'engrais de l'Office chérifien des phosphates (OCP), de janvier à fin septembre, ont été à destination de l'Afrique, a précisé hier Mostafa Terrab, PDG de l'OCP, en rendant public les résultats du groupe marocain sur ces 9 mois.

 

Les importations des principaux pays consommateurs africains ont augmenté de manière exponentielle, et les exportations de l'OCP sur ce continent ont progressé de 50% sur les neuf premiers mois de l’année, à 1,8 million de tonnes (Mt) contre 1,2 Mt sur la même période l'année dernière.

 

Hausse de 13% du CA global

 

Quant aux résultats globaux de l'OCP sur les 9 mois, son chiffre d'affaires a progressé de 13% par rapport à l'année précédente pour atteindre 35 990 millions de dirhams (Dh. ; € 3,2 milliards) grâce à la forte progression enregistrée au troisième trimestre, souligne le communiqué. Le groupe a augmenté ses exportations vers toutes les régions, en particulier vers l’Afrique, l’Europe et les Amériques, grâce à la hausse de la demande aux Etats-Unis, au Brésil et en Argentine.

 

La marge brute du groupe à fin septembre 2017 s’est améliorée de près de 10% à Dh. 23 598 millions (€ 2,1 milliards) et ce, sous l’effet combiné de la baisse des coûts des matières premières et de l’augmentation des volumes.

 

Des 3ème et 4ème trimestres très portés par l'Afrique

 

Le troisième trimestre a été particulièrement porteur pour le groupe, en "Afrique en particulier, malgré une période de consommation basse pour de nombreux pays africains", précise encore le communiqué. Le chiffre d'affaires global au troisième trimestre s'est élevé à DH. 12 838 millions (€ 1,1 milliard), en hausse de 24% par rapport à la même période de l'année dernière.

 

Quant au 4è trimestre, le groupe prévoit un environnement agricole stable ainsi qu’une demande principalement tirée, là encore, par l'Afrique et l'Europe. A plus long terme, OCP souligne que les tendances observées en octobre se poursuivront, notamment en raison des prix élevés des matières premières.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +