01 décembre 2017 - 10:30 |

L'excédent mondial de cacao dégagé en 2016/17 serait moins important

Une production de cacao plus élevée, une consommation plus dynamique et donc un déficit moins élevé pour la campagne 2016/17 qui s'est achevée en septembre. Tels sont les résultats des dernières estimations publiées hier par l'Organisation internationale du cacao (ICCO), révisant ses chiffres précédents.

Une production donc estimée maintenant à 4,733 millions de tonnes (Mt) contre 4,7 Mt précédemment, mais surtout très au-delà des 3,993 Mt produites en 2015/16. La hausse en un an est assez phénoménal, de l'ordre de 18,5% ou encore de 740 000 t, un peu moins que le volume produit, bon an mal an, par le Ghana, le n°2 mondial du cacao.

Les broyages mondiaux, quant à eux, seraient de 4,351 Mt contre 4,282 Mt avancés lors des dernières estimations, en hausse de 5,4% ou encore de 224 000 t par rapport à la campagne 2015/16 (4,127 Mt).

Par conséquent, l'ICCO revoit à la baisse ses estimations d'excédent, à 335 000 t contre 371 000 t. Rappelons que la campagne 2015/16 avait été déficitaire de 174 000 t.

Les stocks de fin de campagne seraient ainsi de 1,76 Mt contre 1,781 Mt lors des précédentes prévisions, de 23,5% supérieurs aux 1,425 Mt en fin de campagne 2015/16. En d'autres termes, les stocks de fin de campagne grossissent de 335 000 t. Le ratio  stock/consommation revient ainsi à 40,5% contre les 41,6% avancés précédemment, surtout bien au-delà des 34,5% en 2015/16.

Des estimations révisées qui ne vont guère pousser les cours mondiaux à la hausse.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +