02 janvier 2012 - 08:21 |

Le Maroc proroge la suspension des droits d’importation sur le blé

Les stocks de blé demeureraient insuffisants

(02/01/2012)

Le Maroc a prorogé la suspension de la perception du droit d’importation applicable au blé dur et au blé tendre à partir du 1er janvier jusqu’au 28 février 2012, a décidé le 28 décembre le conseil de gouvernement sortant. Il s’agit d”assurer un approvisionnement normal du marché local en ces denrées, dans une conjoncture internationale marquée par la hausse de leurs prix et la faible qualité constatée du blé tendre produit localement”, selon notre confrère de L’Expression. Initialement, la suspension du droit d’importation sur le blé dur couvrait la période du 1er octobre au 31 décembre 2011 et celle du blé tender du 15 novembre au 31 décembre 2011.

Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, le rétablissement du droit d’importation de 135% sur le blé tendre et de 80% sur le blé dur aurait pu inciter les détendeurs actuels de blé d’imposer des prix élevés en profitant du fort niveau de protection tarifaire. En outre, les stocks en blé dur et en blé tendre seraient insuffisants pour assurer un approvisionnement normal du marché local jusqu’à la nouvelle récolte 2012, a-t-il souligné.

L’Office national marocain interprofessionnel des céréales (ONICL) a indiqué récemment que les importations marocaines de céréales avaient connu une chute de 31% depuis le début de la campagne 2011/12 par rapport à la même période en 2010.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +