02 mars 2017 - 12:00 |

Les déplacements de population, principale cause de la faim en Afrique de l'Ouest

Parmi les 37 pays à travers le monde ayant actuellement besoin d'une aide alimentaire extérieure, la FAO en recense 7 en Afrique de l'Ouest - Burkina Faso, Guinée, Liberia, Mali, Niger, Nigeria et Sierra Leone - soit au total 8,9 millions de personnes dont 8,1 millions dans le seul Nigeria, notamment au nord.

Au Niger et au Burkina Faso (malgré sa récolte céréalière record), la situation délicate est essentiellement liée aux déplacements de population au sein des pays ou entre pays. Ainsi, 61 000 réfugiés maliens vivent au Niger et 32 000 au Burkina Faso, le Niger connaissant par ailleurs le déplacement de 121 000 personnes, surtout de la région de Diffa, par crainte d'attaques.

Au Mali, la FAO estime à 37 000 le nombre de déplacés à l'intérieur des frontières, notamment venus de Tombouctou en raison de l'insécurité au nord du pays. Quelque 177 000 personnes dans les régions de Tombouctou, Mopti et Bamako sont en garnd besoin d'aide alimentaire.

Au Nigeria (lire nos informations), c'est un mix de crise économique, de dépréciation de la monnaie le naira, de déplacement de population et surtout d'insécurité au Nord du pays qui conduit la FAO à estimer que 8,1 millions de personnes font face à une insécurité alimentaire importante, 1,8 million étant déplacées à l'intérieur du pays.

La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone continuent à payer un lourd tribut à l'épidémie d'Ebola et ses conséquences, avec 51 000 personnes estimées avoir encore besoin d'aide alimentaire en Guinée et 159 000 au Sierra Leone. En outre, le Liberia comptait à fin décembre 19 000 réfugiés, notamment de Côte d'Ivoire ; 53 000 personnes dans le pays auraient besoin d'aide alimentaire.

 

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +