02 avril 2020 - 14:32 |

Feu vert du Conseil de l'UE sur l'accord de libre-échange avec le Vietnam

Après le Parlement européen en février dernier, le Conseil de l’Union européenne (UE) a donné lundi son feu vert à la conclusion de l'accord de libre-échange (ALE) entre l’UE et le Vietnam (lire nos informations La concurrence du Vietnam sur le marché européen sera féroce). "Une fois que l'Assemblée nationale du Viêt Nam aura également ratifié l'ALE, l'accord pourra entrer en vigueur, très probablement au début de l'été 2020", précise le communiqué du Conseil.

"Cet accord est le deuxième que nous concluons avec un pays d'Asie du Sud-Est, après Singapour. Il s'agit aussi de l'accord de libre-échange le plus ambitieux jamais conclu avec un pays en développement. Nous ouvrons de nouveaux débouchés commerciaux tout en créant de nouveaux outils pour stimuler le respect des libertés fondamentales et des droits du travail au Viêt Nam", a précisé Gordan Grlić Radman, ministre croate des Affaires étrangères et européennes.

L'ALE prévoit l'élimination quasi complète (99 %) des droits de douane entre les deux parties. Dès l'entrée en vigueur de l'ALE, 65 % des droits sur les exportations de l'UE vers le Viêt Nam disparaîtront, les droits restants étant progressivement supprimés sur une période qui n'excédera pas 10 ans.

En ce qui concerne les exportations vietnamiennes vers l'UE, 71% des droits disparaîtront lors de l'entrée en vigueur, les droits restants étant progressivement supprimés sur une période qui n'excédera pas 7 ans.

L'ALE permettra également de réduire nombre des obstacles non tarifaires existants aux échanges avec le Viêt Nam et d'ouvrir les marchés des services et les marchés publics vietnamiens aux entreprises de l'UE.

Selon Nguyên Son Trà, du Département de la politique commerciale multilatérale du ministère vietnamien de l'Industrie et du commerce, l'ELA revêt une importance particulière pour le secteur des exportations agricoles du Vietnam car, dans la plupart des accords de libre-échange déjà conclus par le pays, les produits de l'agriculture et de la pêche sont toujours considérés comme "sensibles", rapporte Le Courrier du Vietnam. "Les partenaires du Vietnam sont très prudents lorsqu'ils ouvrent la porte à ces produits." Dang Phuc Nguyen, secrétaire général de l'Association vietnamienne des fruits et légumes (Vinafruit), a déclaré que les exportations vietnamiennes de légumes et fruits vers l'UE avaient augmenté régulièrement ces dernières années, mais qu'elles ne représentent qu'environ 3% du chiffre d'affaires total du pays, précise encore notre confrère.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +