02 mai 2017 - 12:30 |

Transparence dans l’industrie du café, la technologie au service des caféiculteurs

« Combler l’écart entre un caféiculteur et votre tasse de café » tel est l’objectif de la startup américaine basée à Denver, Bext Holdings Inc (Bext360). La société utilise l’intelligence artificielle et la technologie blockchain pour analyser rapidement la qualité des cerises, les diviser en grade, négocier un prix équitable, et vendre le café.

L’objectif est de créer un nouveau niveau de transparence dans une industrie du café qui pèse $100 milliards avec le potentiel de solutionner un certain nombre d’inégalités présentes dans la chaîne de valeur du café, y compris, des prix faibles, injustes et des paiements retardés. Collecter, analyser et payer sont les trois étapes du système mis en place grâce aux paiements numériques et mobiles via blockchain et au suivi du produit du producteur au consommateur final en limitant les intermédiaires.

Concrètement Bext360 utilise le réseau Stellar – fondé en 2014, la fondation Stellar développe un réseau de paiement international ouvert, rapide, fiable et économique via la technologie blockchain – pour réaliser les transactions en temps réel entre les producteurs et les acheteurs en assurant une transparence et une traçabilité tout au long de la chaîne de valeur. L’application mobile permet aux producteurs et acheteurs de négocier un prix équitable.

«Avec le lancement de Bext360, nous visons à transformer la chaîne d'approvisionnement du café tout en réunissant les consommateurs et les communautés agricoles afin d'améliorer la qualité des produits, les moyens de subsistance de la communauté et la culture du café du consommateur», indique Daniel Jones, PDG de Bext360.

«L'accès mobile permet à Bext360 de mettre en œuvre directement notre technologie dans la chaîne d'approvisionnement. Ceci permet d’optimiser la chaîne traditionnelle d'approvisionnement, le paiement du produit et le financement des équipements nécessaires pour augmenter la valeur des produits dans le pays d'origine, ce qui renforce les entreprises et les communautés locales dans les économies émergentes », précise-t-il.

La technologie mise en place peut s’appliquer à d’autres produits comme le cacao par exemple.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +