02 juin 2022 - 18:27 |

En Europe, des importations de bois tropicaux au plus haut depuis 10 ans en trompe l’oeil ?

Avec une valeur de $1,05 milliard au 1er trimestre 2022, les importations de bois tropicaux et de meubles en bois  de l’Union européenne sont au plus haut niveau depuis une décennie. Elles progressent de 22% par rapport au 1er trimestre 2022  et sont en hausse de 16% par rapport au 4ème trimestre 2021, selon les chiffres de l’ITTO.

Toutefois, une grande partie de la hausse est le reflet de l’appréciation des prix des bois tropicaux tandis que la guerre entre la Russie et l’Ukraine, en abaissant les perspectives de croissance et en ravivant l’inflation en Europe, pourrait heurter la demande dans les prochains mois.

« Une grande partie de l'augmentation de la valeur des importations de bois tropicaux sur le premier trimestre de cette année a reflété une hausse des prix CAF, poussés à la fois par des taux de fret toujours élevés et des les pénuries de bois et d'autres matériaux dues aux défis de la logistique pendant la pandémie mondial » observe l’ITTO.  Le prix d’un conteneur de 40 pieds est passé de $2000 en septembre 2020 à $10 400 un an après pour se situer au 1er trimestre 2022 à un niveau supérieur à$9000, selon le Drewry World Container Index.

Mais le rebond post-Covid de la demande européenne en bois tropicaux est toutefois bien perceptible avec une hausse en volume de 10% des importations à 459 000 tonnes de bois tropicaux et meubles en bois au 1er trimestre 2022 par rapport à la même période en 2021. Ce niveau est néanmoins légèrement inférieur au niveau pré-pandémie de 479 000 tonnes (1er trimestre 2020).

Les pays qui ont le plus bénéficié de cette hausse de la demande européenne sont le Vietnam (+24% à

$253 millions), l’Indonésie (+31% à $230 M) la Malaisie (+22% à $96 M), le Gabon (+39% à 74M), le Brésil (+25% à 74 M), le Cameroun (+38% à 68 M) et la Côte d’Ivoire (+18% à 14 M).

L’impact à double détente de la guerre Russie-Ukraine

En réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’Union européenne a pris un certain nombre de sanctions économiques et financières. Le bois est soumis à ces sanctions et les importations de produits en bois de Russie sont donc interdites sur le territoire européen. Des sanctions élargies à la Biélorussie, l’alliée de Moscou. Or, la Russie et la Biélorussie sont des pays déterminants dans l’approvisionnement en bois de l’UE représentant environ 45% des importations en volume. 

Il est encore trop tôt pour percevoir ce déficit d’approvisionnement dans les statistiques du 1er trimestre 2022. Mais, ce manque offrira des opportunités de marché pour certains produits  en  bois tropical notamment les contreplaqués et les revêtements en bois  où les produits en  bouleau et  mélèze de Russie ont été d’importants substituts. L’ITTO observe que les importations en provenance de Russie et de Biélorussie ont commencé à baisser durant le 1er trimestre. Les premiers bénéficiaires semblent avoir été la Norvège, la Chine et le Brésil.

Mais cette fenêtre d’opportunités pourrait être de courte durée, la guerre entre la Russie et l’Ukraine portant préjudice à l’économie mondiale, et en particulier l’économie européenne, et générant une forte inflation.  D’ores et déjà, on observe un ralentissement de la croissance du secteur de la construction en Europe, selon S&P Global Eurozone Construction Purchasing Managers Index (PMI).

 

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +