02 juillet 2009 - 17:51 |

Du café équitable rwandais dans les cafés Starbucks en 2010

Au-delà du Rwanda, la compagnie américaine cible l’Afrique de l’Est

(02/07/2009) Le géant américain Starbucks, commencera à vendre, dès l’année prochaine en Angleterre et en Irlande, un café de haut grade du Rwanda certifié équitable. Cette orientation s’inscrit, selon la compagnie, dans une politique d’achat de café équitable à travers l’Afrique de l’Est et ce afin d’améliorer la qualité de vie des agriculteurs en encourageant des pratiques plus efficaces dans la culture du café et en promouvant le développement social. «Je suis très fier de pouvoir annoncer que ce projet entrera en vigueur en février en Angleterre, nous avons une variété spécifique de la plus grande qualité de café qui soit possible de trouver provenant du Rwanda et qui est certifiée équitable», s’est enorgueillit le directeur de Starbucks, Howard Schultz.
Starbucks s’est engagé à vendre toute sa gamme de café certifié équitable dans les 700 points de vente britanniques et irlandais, devenant ainsi le plus grand acheteur de ce type de café dans le monde. «Il est évidemment pour nous que l’Afrique de l’Est représente une opportunité unique pour le café de qualité supérieure», a t-il ajouté. Les ventes de produits Fairtrade ont augmenté de 43% en Angleterre en 2008 selon Harriet Lamb, directeur exécutif de la Fondation Fairtrade en Angleterre.
En outre, Starbucks prépare l’ouverture prochaine d’un centre de soutien pour les producteurs à Kigali, en lien avec les pratiques Fairtrade, et qui ambitionne d’améliorer les rendements et ainsi les revenus des agriculteurs .-”Nous voulons intégrer ces pratiques afin qu’elles soient profitables aussi bien pour l’agriculteur que pour le consommateur»_, a ajouté Howard Schultz.
Le nouveau bureau d’agronomie situé à Kigali est conçu sur le modèle du centre d’aide aux producteurs au Costa Rica qui a amélioré les rendements de 15-20% par hectare et a réduit l’utilisation des pesticides de 80%.
Selon le directeur de Starbucks, des contrats pluriannuels vont être mis en place afin d’aider les coopératives à se concentrer sur la production de fèves de qualité supérieure. «Je pense que nous avons là aussi une opportunité et une responsabilité de leur donner des contrats qui garantiront l’année prochaine et l’année d’après», a conclut Howard Schultz.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +