02 juillet 2018 - 16:45 |

Le Port d’Anvers teste la technologie blockchain pour les importations de fruit

L’autorité portuaire d’Anvers et la startup locale T-Mining ont développé une solution pour transférer les certificats d’origine et les certificats sanitaires via la technologie blockchain.

Le projet pilote est aujourd’hui testé sur les fruits néo-zélandais destinés au marché européen. L'exportateur néo-zélandais transférera les certificats phytosanitaires numériques à l'importateur belge Enzafruit, qui le transférera ensuite à Belfruco, un transitaire du groupe SEA-invest. Belfruco devra ensuite transférer ces certificats aux autorités belges avant de libérer la cargaison de fruits du terminal SEA-invest.

But de l’opération gagner du temps – les certificats sont jusqu’à présent envoyés par courrier – mais aussi garantir l’authenticité des documents en temps réel.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +