Suspension de Nestlé de la certification pour une huile de palme durable (RSPO)

 Suspension de Nestlé de la certification pour une huile de palme durable (RSPO)
Partager vers

Le groupe suisse Nestlé, qui a pour objectif d’assurer un approvisionnement 100% huile de palme durable d’ici à 2020, vient de se faire suspendre de la Table ronde pour une huile durable (RSPO), premier organisme mondial de certification. La RSPO, qui a été souvent accusée de ne pas être un gendarme attentif – la dernière en date a été envers la société Wilmar par Greenpeace (cf. nos informations) – justifie sa décision de mise à l’écart par un certain nombre d’entorses à ses règles de conduite en particulier que Nestlé n’ait fourni aucun rapport sur ses progrès en matière de production ou d’achat d’huiles de palme certifiées en 2016 et n’ai proposé qu’un rapport incomplet pour 2017 et qu’elle n’est pas à jour de sa cotisation annuelle.

En fait, Nestlé, tout en adhérant à la RSPO, a mis en place son propre système de traçabilité et de certification de son approvisionnement en huile de palme avec the Forest Trust (TFT) avec des critères plus élevés que ceux de la RSPO selon le groupe suisse. « Nous partageons l’objectif de RSPO d’améliorer la performance sociale et environnementale du secteur de l’huile de palme » a indiqué un porte-parole de Nestlé. Mais « il y a des divergences fondamentales sur la façon dont Nestlé et RSPO entendent changer les choses pour atteindre cet objectif d’une industrie de l’huile de table complètement durable », a-t-il ajouté.

RSPO a donné à Nestlé jusqu’au 20 juillet pour se conformer à ses règles, délai au-delà duquel l’adhésion de Nestlé sera résiliée. Nestlé, fera-t-elle fi de ses divergences avec la RSPO pour la réintégrer, le porte-parole ne l’a pas indiqué.

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *