02 septembre 2019 - 15:50 |

Le riz au menu du Ghana Commodity Exchange

Après le maïs et le soja, la Ghana Commodity Exchange (GCX) va coter le riz paddy et le riz usiné d’ici la fin de l’année avec l’objectif de lever certaines contraintes de la filière riz mais aussi de structurer la filière.

A cet effet, le GCX a signé un accord tripartite avec avec l’Organe interprofessionnel du riz du Ghana (Ghana Rice Inter-professional Body /GRIB) et la Fondation John A. Kufuor, pour améliorer et faciliter l’accès aux données du marché pour les producteurs de riz mais aussi développer la collaboration avec tous les acteurs de la chaîne de valeur du riz sur des thématiques comme l’entreposage, la gestion des pertes post-récolte, la certification et la standardisation du riz, le contrôle qualité ou l’accès aux financements. La GCX favorise l’accès au financement sous forme de crédit auprès des institutions financiers via notamment le système de récépissés d’entrepôt et offre également un stockage sécurisé (Lire notre interview Tucci Ivowi, Ghana Commodity Exchange : "Beaucoup reste à faire en matière de sensibilisation").

Le Ghana produit environ 450 000 tonnes de riz par an et en importe pour environ  un million de tonnes.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +