02 octobre 2008 - 14:37 |

Compagnie Fruitière rachète Dole France et JP Fresh

L’entreprise met en avant la banane, en partenariat avec l’Unicef et Kirikou

(02/10/08)

La Compagnie fruitière, dans laquelle le groupe Dole détient 40%, a racheté le 23 septembre Dole France et JP Fresh, filiale britannique de Dole depuis l’année dernière, souligne un communiqué de Dole Food. Evoquant début septembre cette éventualité, notre confrère FLD soulignait qu’il s’agit d’un grand retour de la Compagnie fruitière dans le domaine de la mûrisserie qu’elle avait quitté en 1997, au profit précisément du groupe Dole. En effet, Dole France possède huit mûrisseries et neuf sites et JP Fresh deux mûrisseries au Royaume Uni. Tous deux font également de l’import et de la distribution de fruits et légumes. JP Fresh, opérateur historique du commerce de la banane au Royaume-Uni, a un chiffre d’affaires de 198 millions d’euros.

Au début de l’été, la multinationale américaine, dont le revenu net en 2007 s’est élevé à $ 6,93 milliards, « avait fait part de son intention de céder une partie de ses actifs non stratégiques, et notamment ses mûrisseries françaises et britanniques », faisait remarquer FLD Web « Dole et Compagnie Fruitière ont toujours eu pour objectif commun de fournir le meilleur et le plus efficace service à leurs clients », rapporte la revue spécialisée qui poursuit, citant le communiqué des deux sociétés : « _Autant pour Dole France que pour JP Fresh, cette vente rapprocherait les marchés de leur source d’approvisionnement en bananes ACP _».

La Compagnie Fruitière, premier producteur de fruits dans la zone ACP plusieurs milliers d’hectares au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Sénégal, une production de plus 350 000 t de bananes, 80 000 t d’ananas et 10 000 t de papayes, d’ananas Queen Victoria, de tomates cerises et de maïs, est aussi principal importateur français de fruits. Dans la mûrisserie, hormis les acquisitions en cours, elle a repris la mûrisserie Banadis à Rungis. En 2007, elle a créé filiale marocaine, Compagnie Fruitière Distribution Maroc-CFDM, et a construit une mûrisserie au Maroc.

Pour sa part, Dole Food, leader mondial en production et commercialisation de légumes et fruits frais dont des bananes bio, est en pleine mutation. Il a signé le 23 septembre une lettre d’intention pour la vente de sa division fleurs. Selon le communiqué du groupe Dole, les cessions de sa division fleurs, de Dole France et de JP Fresh, ainsi que la vente de terrains agricoles en Californie, Hawaï et Mexique permettront à Dole de dégager environ $ 145 millions. Ces recettes s’ajouteront aux $ 132 millions dégagés de la vente d’autres actifs au second semestre et serviront réduire l’endettement du groupe.

Des actions originales sur la banane

Un des coeurs de métier de la Compagnie fruitière, c’est la banane. Et l’entreprise a décidé de la promouvoir par des opérations de promotion nouvelles pour elles, tout en respectant les valeurs que la famille Fabre a toujours défendues, précise Aurélien Fidon tout nouvellement chargé de la communication au sein du groupe. Car en période de baisse du pouvoir d’achat en France, la banane est le fruit le meilleur marché, note-t-il.

Ainsi, au début de l’année, la société a signé un accord sur deux ans pour l’utilisation de Kirikou. Le célèbre personnage de la bande dessinée figure sur les sachets plastiques dans lesquels se trouvent cinq bananes, soit la ration quotidienne d’un écolier. Pour l’instant, le produit a été lancé dans certaines enseignes du Sud-Ouest de la France mais il doit encore être référencé pour en généraliser la vente : ”Kirikou est petit, il court vite, il est africain et il est malin. Ce devrait devenir un produit de fond de rayon pour toutes les enseignes”, note M. Fidon. La Compagnie fruitière suggère aux enseignes de vendre le sachet à 1,50 euro, ce qui permet de consommer un fruit à 30 centimes. Et à ceux qui disent que la banane fait grossir alors qu’en France on tente de lutter contre l’obésité, le responsable rapelle qu’une pizza équivaut à 26 bananes….

L’autre campagne promotionnelle pour les bananes a été lancée très récemment, début septembre. Il s’agit d’un partenariat avec l’Unicef pour venir en appui à la scolarité à Kolda au Sénégal. La Compagnie fruitière a conclu un accord avec les enseignes en France selon lequel, pendant une période déterminée, sur chaque kilo de banane vendu, l’entreprise versera 2 centimes à l’Unicef.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +