03 janvier 2012 - 00:00 |

2011 : première chute des matières premières depuis 3 ans

L’année 2011 a été rude pour le blé, le soja, le coton, le cacao, le coton, le caoutchouc et le sucre. Globalement l’indice Reuters-Jefferies CRB a fini l’année en retrait de 8% alors qu’il avait gagné 17% en 2010 et 23% en 2009. Et ce en dépit d’une hausse du pétrole, un des éléments avec une pondération importante dans l’indice.
Les softs commodities ont particulièrement souffert avec en premier lieu le coton qui enregistre la plus mauvaise performance avec une perte de 36,6% après un record de prix atteint en mars à $2,20 la livre qui a boosté la production de la fibre dont la demande est décimée. En 2010, le coton s’était apprécié de plus de 90%. Les fonds pourraient tout de même accroître la part du coton dans leurs investissements en 2012 selon les analystes qui soulignent tout de même que les inquiétudes sur la reprise de l’économie mondiale pourrait avoir un impact négatif sur la demande de fibre et donc sur les prix du coton. Le caoutchouc, qui ne fait pas partie de l’indice Reuters-Jefferies CRB, a perdu aussi 36% en 2011 avec la crise de la dette en Europe qui a engendré des inquiétudes sur la demande. Les prix devraient retrouver un certain soutien avec une offre limitée en janvier et février.
Les abondantes récoltes en Afrique de l’Ouest ont pesé sur les prix du cacao, qui a perdu entre 30 et 31% sur le marché de Londres et de New York en 2011. Le cacao entame l’année 2012 avec certaines prévisions prévoyant un déficit en 2011/12 après un large excédent en 2010/1011. L’année a été en dents de scie pour le sucrebrut avec une chute globale des prix de 27, 5 pour 2011 mais avec un plus haut atteint de 30 ans au printemps au-dessus de 36 cents la livre ; les cours ont ensuite chuté sous l’offre abondante du Brésil et de l’Inde. Les cours en 2012 dépendront largement de la taille de la récolte au Brésil. Enfin, le café s’en sort mieux avec une baisse de 5,7%.
En dehors des matières premières agricoles, le gaz naturel a fortement plongé en 2011 perdant 32% tandis que les métaux de base ont aussi enregistré de piètres performances avec le cuivre qui a chuté de 21% et l’aluminium de 18% affectés par la crise de la zone euro et de la parité euro/dollar. Des inquiétudes sur un possible ralentissement économique en Chine, premier acheteur de métaux, et le déstockage d’une grande variété de métaux dans ce pays, ont aussi contribué à déprimer le marché.
Du côté des matières premières qui progressé en 2011, l’or, +10% mais qui représente sa plus faible performance en trois ans, le pétrole (+13% pour le Brent à Londres et +8% pour l’américain) avec les troubles en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et les bovins vivants (+13,9%).

Dans le PDF joint l’évolution des prix des matières premières en 2011 par rapport à 2010.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +