03 janvier 2019 - 18:08 |

Le transporteur Maersk vise la neutralité carbone en 2050

Le numéro un mondial du transport maritime de conteneurs, le danois Maersk, a annoncé avoir pour objectif atteindre la neutralité carbone en 2050.

D’ici à 2030, le groupe maritime devrait disposer de navires neutres en carbone et viables sur le plan commercial, en s'appuyant sur des ressources énergétiques comme les biocarburants. Comme la durée de vie d'un navire est de 20 à 25 ans, le secteur maritime doit dès à présent développer de nouveaux types de bateaux pour parvenir à un transport moins polluant en 2050, affirme Maersk.

Le secteur du transport maritime, qui achemine environ 80% du commerce mondial de marchandises, représente 2,2% des émissions mondiales de dioxyde de carbone, estime l'Organisation maritime internationale (OMI). Comme l'aviation, il a cependant échappé à des objectifs précis de réduction de ses émissions dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat conclu en 2015 et destiné à limiter la hausse moyenne des températures. Les membres de l'OMI sont toutefois parvenus en avril à un accord sur une réduction d'au moins 50% d'ici 2050 des émissions de CO2 par rapport aux niveaux de 2008.

Les émissions de gaz à effet de serre du groupe danois ont représenté l'an dernier quasiment 35,5 millions de tonnes équivalent CO2, essentiellement en provenance du transport de conteneurs. Maersk affirme que ses émissions de CO2 par conteneur ont diminué de 46% depuis 2007.

Son concurrent, le groupe français CMA CGM, a opté quant à lui pour le gaz naturel liquéfié (GNL) pour propulser ses futurs grands porte-conteneurs et réduire ses émissions polluantes.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +