03 février 2016 - 08:45 |

L’Égypte va ouvrir une bourse des matières premières agricoles

L’Egypte envisage de lancer une bourse de matières premières agricoles d’ici la fin de l’année 2016, selon une déclaration du ministre de l’Approvisionnement et du commerce intérieur, Khaled Hanafi.

Lors d'une conférence de presse annonçant l'achèvement de l étude de faisabilité sur la nouvelle bourse, Khaled Hanafi a précisé que la bourse permettrait  de protéger les petits agriculteurs contre les fluctuations de prix et de faciliter leur connexion aux chaînes d'approvisionnement. « L'Egypte est le plus grand importateur de céréales. De cette faiblesse nous pourrions en tirer avantage si l'Egypte devient un point d'échange pour toute la région», a déclaré Khaled Hanafi.

L’étude réalisée, la prochaine étape est d'élaborer des règlements et d'établir l'infrastructure électronique qui reliera les commerçants aux  agriculteurs

« Nous allons mettre en place la première bourse des matières premières en Egypte et au Moyen-Orient» a déclaré Iman al Mutlaq, directeur général de Sigma Investiments, la société qui a réalisé l'étude de faisabilité et qui est à la tête d'un consortium pour mettre en place la bourse. Iman al Mutlaq  a précisé qu’elle devrait démarrer avec huit produits - six produits agricoles, le pétrole et l'or- et a pour objectif  d’échanger environ 2 millions de contrats dans sa première année et 9,5 millions dans les cinq ans. Lors du lancement, une application mobile sera offerte aux agriculteurs égyptiens qui pourront alors suivre leur production agricole sur le marché. 

Une bourse des matières premières avait déjà été évoquée en 2014 dans le cadre d'un ambitieux projet pour transformer l'Egypte en un centre commercial régional avec la transformation et la réexportation jusqu'à 65 millions de tonnes de blé,  soja,  sucre et autres produits.  Mais le projet avait été critiqué par l'industrie estimant qu’il était trop vague et peu abouti. 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +