03 avril 2017 - 11:15 |

Des efforts concrets de professionnalisation de la filière cajou en Côte d'Ivoire

Pendant dix jours, les acteurs de la filière anacarde en Côte d'Ivoire ont été formés par le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) au concept de Farmer Business School (FBS). La formation, qui a eu lieu à Korhogo, au nord du pays, et qui s'est achevée vendredi, a touché 25 professionnels de l’encadrement et du conseil ainsi qu'une cinquantaine de producteurs.

Introduite en Côte d’Ivoire en 2010 par la coopération allemande, l'approche FBS -ou encore Ecole entreprise agricole- tend à apprendre aux producteurs notamment à planifier leurs activités agricoles et leurs dépenses, rapporte La Sève. info.

Le CCA qui entend professionnaliser la filière par tous les moyens et à tous les niveaux. Ainsi, dans la région du Gontougo, au nord-est du pays,  le délégué régional du CCA, Bamba Sory, a appelé jeudi les producteurs de noix de cajou à réclamer des reçus auprès des acheteurs après la vente de leurs produits. "Cela permettra de repérer les fraudeurs, de connaître le tonnage par producteur, par village, par sous-préfecture, par département et même par région. Sur la base de ces reçus, les producteurs peuvent bénéficier de certaines prestations auprès du Conseil", a-t-il expliqué.

La région du Gontougo a enregistré une production de 83 000 T de noix de cajou en 2016, rapporte AIP.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +