03 avril 2019 - 18:03 |

Les cultures arboricoles, dont le cacao, au Libéria bénéficient de $47,6 millions

Environ 10 000 petits producteurs de cacao au Libéria bénéficieront d'un nouveau projet de $47,6 millions visant à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle et à augmenter leurs revenus en modernisant la culture de cacao, en augmentant la production et en développant les marchés.

Le Projet d'extension des cultures arboricoles II (TCEP II) vise à investir à nouveau dans les cultures arboricoles, notamment le cacao, le caoutchouc et le bois, qui ont été l’une des sources les plus importantes d’emploi du pays, mais qui ont été dévastées par les guerres civiles. Mis en œuvre dans le comté de Lofa, les plantations abandonnées seront revitalisées ou replantées en privilégiant la diversité des cultures avec la mise en place de la culture intercalaire qui peut améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la gestion de l'ombrage et la génération de revenus. En parallèle, les infrastructures rurales seront réhabilitées, des entrepôts seront construits, des formations dispensées, l’accès aux services financiers et aux intrants facilités.

TCEP II, qui prend la suite du TCEP I, bénéficie d’un prêt de $11,9 millions et d’une subvention de $11,9 millions du FIDA et de cofinancements de du secteur privé ($3,4 millions), du gouvernement du Libéria ($2,5 millions) et des bénéficiaires eux-mêmes ($1,8 million). Le FIDA s'emploie à combler le déficit de financement de $16,2 millions grâce à un financement pour le climat et à un cofinancement supplémentaire pour les routes rurales dans la zone du projet.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +