03 août 2016 - 08:15 |

La Chine et la Côte d'Ivoire intensifient leur coopération agricole

Actualiser et intensifier le cadre de coopération agricole entre la Côte d'Ivoire et la Chine, tels étaient les objectifs de la visite de travail que le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a effectué en Chine du 19 au 24 juillet (lire nos informations).

Ainsi, une vingtaine d’experts pluridisciplinaires chinois se rendra à Abidjan en septembre afin d’évaluer les besoins dans les domaines du cacao, de l’anacarde, du riz et probablement de l’ananas et de la mangue, a-t-il été convenu lors d'un entretien avec le vice-ministre chinois de l'Agriculture, Yu Kangzhen. "Sur la base des recommandations, une sélection d’entreprises chinoises investira dans ces secteurs en fonction de la demande du marché chinois et international", souligne le ministère ivoirien.

D'autre part, il est prévu que le ministre chinois du Commerce effectue un  déplacement en Côte d'Ivoire en vue d’organiser un séminaire sur la modernisation de l’agriculture. Un projet pilote devrait être réalisé dans trois différentes régions productrices de cacao, riz et anacarde.

Le ministre Sangafowa et sa délégation ont également eu des entretiens portant sur la relance cotonnière, la production du riz, notamment l’acquisition de nouvelles variétés, la mécanisation agricole ainsi que la transformation locale du cacao et de l’anacarde.

A noter que la Chine appuie déjà la Côte d'Ivoire dans le domaine agricole avec, notamment, le projet d'aménagement hydro-agricole de Guiguidou, à 180 km au sud d'Abidjan, pour cultiver le riz sur près de 400 ha.

100 villages-100 entreprises pour l'Afrique

Les autorités chinoises se sont également engagées auprès de Mamadou Sangafowa Coulibaly, en sa qualité de Président de la 29ème Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, de sélectionner 100 villages en Afrique pour bénéficier du programme d’enrichissement et de lutte contre la pauvreté. Il s'agit d'implanter en Afrique le modèle "un village-une entreprise" afin d'améliorer les revenus du monde paysan. Cinq villages ivoiriens devraient en bénéficier.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +