04 mars 2022 - 14:24 |

Les prix des matières premières continuent de flamber face à la guerre

Les cours des matières premières ont continué de grimper fortement cette semaine après l'invasion des forces russes en Ukraine. Le spectre a été large, allant des cours de l'aluminium, du charbon ou encore de l'huile de palme qui se sont inscrits à des plus hauts historiques tandis que ceux du brut et du blé évoluent à leurs plus hauts niveaux depuis plusieurs années.

Plusieurs sources ont indiqué mercredi à Reuters que les Etats-Unis préparaient un nouveau train de sanctions visant un plus grand nombre d'oligarques russes ainsi que leurs différentes entreprises et actifs. Quant aux matières premières, rappelons que les sanctions imposées par les puissances occidentales à l'encontre de la Russie - producteur de premier plan sur les marchés du pétrole, du gaz, des métaux industriels et des céréales - ont bouleversé les chaînes d'approvisionnement en ressources stratégiques.

Les contrats à terme sur le blé américain ont bondi de 25% cette semaine, les marchés essayant d'évaluer les répercussions d'une potentielle rupture des approvisionnements russes si la communauté internationale renforce ses sanctions contre le Kremlin. Au cours du mois dernier, son prix à Chicago avait déjà augmenté de près de 40%, à son plus haut niveau en 14 ans, à 11,34 dollars le boisseau. Rappelons que la Russie et l'Ukraine ont représenté 28,5% des exportations mondiales de blé en 2021, selon le département américain de l'Agriculture.

Les prix de l'huile de palme en provenance de la Malaisie ont atteint eux aussi des records, en hausse de 5,2% sur la semaine, tandis que l'huile de soja américaine a établi un nouveau pic de 14 ans. La Russie et l'Ukraine représentent également 19% des exportations de maïs et 80% des exportations d'huile de tournesol, en concurrence avec l'huile de soja et l'huile de palme.

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +