04 avril 2022 - 18:40 |

Le barrage d'irrigation de Tono au Ghana réhabilité

Au Ghana, dans l’Upper East Region, la réhabilitation du  barrage d’irrigation de Tono est achevée. Elle a été réalisée par la société chinoise Top International Engineering Cooperation (TIEC) sur une durée de trois ans pour un coût de $36 millions financés notamment par la Banque mondiale et l’Usaid.  La remise en service du barrage de Tono, long de 4 kilomètres, devrait permettre d’irriguer 2 490 hectares de rizières et  de cultures maraîchères dans les communautés de Kassena-Nankana et Builsa.

Annoncée par le président Nana Akufo-Addo lors de son message sur l'état de la nation le 30 mars dernier, la réhabilitation du barrage de Tono fait partie du Ghana Commercial Agriculture Project (GCAP) qui a  permis jusqu'à présent d’ajouter 13 190 hectares de terres irrigables supplémentaires grâce à la réhabilitation des périmètres d'irrigation de Tono, Kpong Left Bank et Kpong Irrigation Schemes. « Les avantages immédiats découlant du programme comprennent l'amélioration des rendements de riz passant de 4,5 tonnes par hectare à 5,5 tonnes par hectare, entraînant une augmentation de la production et une croissance des revenus agricoles. Cela a profité directement à quelque 14 200 petits exploitants bénéficiaires, créant quelque 40 000 emplois le long de plusieurs activités de la chaîne de valeur générées par les périmètres irrigués » a indiqué le président ghanéen.

Des subventions de €44,7 millions pour des périmètres irrigués dans le Nord

Le Ghana vient de bénéficier d’une subvention de €39,7 millions de l’Union européenne et de €5 millions de l’Agence française de développement (AFD) pour construire et réhabiliter un total de 35 systèmes d'irrigation dans le nord-ouest du Ghana.

Mise en œuvre par le ministère de l'Alimentation et de l'agriculture (MoFA) et la Ghana Irrigation Development Authority (Gida), l’Agriculture Water Management Project (Aamp) financera la réhabilitation et la construction de 15 barrages, 11 forages et 9 stations de pompage sur la Volta Noire, et leurs 1300 hectares de périmètres irrigués

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +