04 juillet 2017 - 08:00 |

Le groupe sucrier Cristal Union, en grande forme, prêt pour l'Afrique

Le groupe sucrier français Cristal Union, qui inscrit son développement à venir en Afrique, avec l'Afrique du Nord comme tête de pont contrairement à sa rivale Tereos qui mise plutôt sur le Brésil et l'Asie selon Les Echos, est en grande forme.

Ainsi, fin juin Cristal Union a annoncé un chiffre d’affaires de € 2,5 milliards sur un exercice de 16 mois (du 30 septembre 2015 au 31 janvier 2017), dans un contexte de forte fluctuation des prix du sucre et des alcools. Sur cette période, qui recouvre les campagnes betteravières 2015 et 2016, le groupe, connu pour ses marques Daddy et Erstein, a produit 4 millions de tonnes (Mt) de sucre, 564 000 tonnes de produits déshydratés (pulpes de betterave, drêches de blé et luzerne) et 8,5 millions d’hectolitres d’alcool et de bioéthanol. Le résultat net, multiplié par trois par rapport à l’exercice précédent, précise le groupe, s’élève à € 133 millions après versement des compléments de prix à ses coopérateurs membres.

"La situation financière de Cristal Union est excellente et fait du groupe l’un des plus rentables producteurs sucriers européens. Les excellentes performances économiques du groupe ont également permis à Cristal Union d’assurer aux coopérateurs un niveau exceptionnel de rémunération des betteraves au-delà de 31 euros par tonne, représentant un retour financier global de 150 millions vers les coopérateurs", selon le communiqué.

L'Algérie, tête de pont vers l'Afrique

En Afrique, la mise en route en janvier 2016 de la raffinerie de GRD LaBelle-Cristal Union en Algérie fonctionne à son nominal dès la première année, à 1 000 t/j de sucre blanc issues du raffinage de sucre de canne importé du Brésil, à un niveau de qualité des standards européens et avec des coûts de revient bas, poursuit le groupe. La raffinerie a dégagé, dès sa première année d’exploitation, un bénéfice net de plus de € 5 millions. Rappelons que l'Algérie est un des plus gros consommateurs de sucre au monde, avec 35 kg par personne et par an. Et l'Algérie serait la porte vers l'Afrique.

Cristal Union s'annonce prêt pour l'après quota sucrier dans l'Union européenne à partir d'octobre prochain. Il a augmenté son emblavement de 30 % en deux ans, avec une production prévisionnelle de l’ordre de 17 millions de tonnes (Mt), et a investi ces 10 dernières années plus de €1 milliard pour moderniser ses sites de production. Il a également diversifié ses activités (production d’alcool et d’éthanol, énergies vertes et chimie bio-sourcée) et conclu des partenariats commerciaux à l’international pour trouver des nouveaux débouchés commerciaux pour ses coopérateurs.

Ainsi, après la fin des quotas, le groupe devrait mettre 500 000 t de plus sur le marché, selon Les Echos.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +