04 juillet 2022 - 17:53 |

La Gambie interdit les exportations de bois de rose

La Gambie a interdit les exportations de bois et révoqué définitivement toutes les licences d'exportation de bois afin de lutter contre l'exploitation forestière illégale, a annoncé vendredi le gouvernement dans un communiqué. L'interdiction entre immédiatement en vigueur et les autorités portuaires ont pour instruction de refuser de charger des grumes sur tout navire. L'abattage et l'importation de bois de rose sont également interdits et des fouilles aléatoires des conteneurs seront effectuées.

Le petit pays d'Afrique de l'Ouest, avec ses voisins le Sénégal et la Guinée-Bissau, lutte depuis plus d'une décennie contre le trafic de bois de rose, une espèce prisée pour les meubles notamment en Chine.  

Bien qu’en 2012, le pays ait déclaré que ses stocks le bois de rose étaient proches de l’extinction, la Gambie figure toujours parmi les cinq plus grands exportateurs mondiaux, selon l'Environmental Investigation Agency (EIA). Entre juin 2012 et avril 2020, elle aurait exporté environ 1,6 million d'arbres de bois de rose, dont la plupart en violation de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (Cites). En effet, depuis 2017, le bois de rose est répertorié comme espèce en voie de disparition par la Cites, qui a à nouveau publié en juin dernier une déclaration appelant sept États, dont la Gambie, à suspendre immédiatement le commerce du bois de rose.

En 2019, le Ghana avait aussi pris la décision d’interdire l’exploitation du bois de rose (Lire : Le Ghana interdit la récolte de bois de rose).

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +