04 septembre 2011 - 00:00 |

La Chronique Matières du jeudi

Des marchés soutenus


(02/09/2011_)

BOIS Les prix globalement se maintiennent après les récents gains. Les prix des grumes sont inchangés depuis la mi-août et devraient se maintenir au quatrième trimestre observe l’ITTO. Le niveau élevé de stocks de sciages Okan en Chine pèse sur la demande, qui est faible, cependant les prix n’ont pas chuté après la faible baisse enregistrée au début du mois d’août. Le Bilinga continue de bénéficier d’une bonne demande et les prix des sciages ont progressé de €10 atteignant €505 le m3. De même, le Sipo a gagné €20 à €406 le m3. Si, on observe une légère amélioration de la demande de sciages dans l’Union européenne, la crise économique et la situation dans la zone euro demeurent une préoccupation pour les producteurs quant aux perspectives de marché pour la fin de l’année.

CAFÉ « Pas grand chose de neuf sur le marché » observe un coutier qui note tout de même une baisse du Robuta difficile à expliquer car si les stocks en Europe sont colossaux, il est très difficile de trouver du café dans les origines. En outre, la demande est constante sur ces cafés qui sont 175/180 cents moins chers que les Arabicas. Pour ces derniers, l’activité est très restreinte. La consommation des Arabicas baisse très clairement indique le coutier. Pourtant les prix montent. « Les fonds font la loi et déconnectent sérieusement le terme de l’activité physique (+55 cents depuis juillet). La position ouverte continue à baisser régulièrement, ce qui va augmenter la volatilité des cours, le retournement du marché à la baisse s’il se produit va être spectaculaire ».
Les facteurs haussiers en Arabica et dans une certaine mesure en Robusta demeurent indique le coutier : une offre de café potentiellement inférieure à la demande, des stocks négligeables dans les pays producteurs , la bonne santé financière des producteurs, les achats des fonds dans les matières premières. En outre, si la consommation stagne dans les pays riches elle se développe dans les pays émergents.
La National Union of Coffee Agribusinesses and Farm Enterprises (NUCAFE) a estimé que l’Ouganda pourrait exporter environ 3 millions de sacs de 60kg en 20011/12 contre 2,8 millions en 2010/11. «Nous avons certainement eu des pluies abondantes qui sont nécessaires dans les premiers stades d’une nouvelle saison. Le plus important est aussi que nous avons maintenant complètement récupéré de la maladie foliaire de la rouille qui a affecté les rendements l’année dernière”, a déclaré David Muwonge de NUCAFE.
L’Autorité de régulation de la filière café (AFRIC) au Burundi a réduit de moitié sa prévision de production de café en 2011/12 à 13 000 tonnes contre 21 000 tonnes précédemment en raison du cycle du café et de rendements plus faibles. Les recettes devraient se contracter à $ 52,1 millions contre $82,8 millions en 2010/11.

CACAO Le marché du cacao est resté relativement ferme cette semaine. Les chiffres en provenance d’Afrique de l’Ouest montrent que la campagne 2010/11 a été excellente. En Côte d’Ivoire, les arrivées aux ports ont atteint un record de 1 411 000 tonnes de cacao en date du 28 août. Selon un directeur d’une compagnie d’export basée à Abidjan, la production est suffisamment bonne pour obtenir environ 20 000 tonnes chaque semaine en septembre. Le Ghana connaît aussi un franc succès avec des achats au Cocobod qui s’élevaient au 18 août à plu d’un million de tonnes. L’International Cocoa Organization (ICCO) a d’ailleurs revu à la hausse ses prévisions d’excédent pour 2010/11 à 325 000 tonnes avec une hausse de 15% de la production mondiale et un déficit de 102 000 tonnes en 2009/10.

COTON Les prix du coton terminé en légère hausse vendredi, le contrat de décembre gagnant 0,11 cents à $1,0589 la livre mais le marché est très calme. Dans son dernier rapport, l’International Cotton Advisory Committee (ICAC), estime que la consommation mondiale de coton en 2011/12 devrait enregistrer une faible progression à 24,7 millions de tonnes (Mt), soit 1,5% de plus qu’en 2010/11. D’un côté, la plus grande disponibilité de coton la production devrait s’accroître de 8%M à 26,9 Mt devrait favoriser la consommation mais de l’autre les prix relativement élevés et la concurrence des fibres synthétiques devraient la ralentir.
En Chine, la production de coton en 2011 pourrait progresser de 12,3% pour atteindre 7,48 millions de tonnes si le temps demeure favorable dans les prochaines semaines estime la China Cotton Association. En outre, les stocks de coton demeurent importants s’établissant à environ 834 00 tonnes, soit 45% de plus haut que sur le même période en 2010 et en baisse de seulement 91 000 tonnes par rapport au niveau de juin montrant que la demande de la filature est faible. Depuis février 2011, les cours locaux du coton en Chine ont perdu près de 40% et se négociaient à 20 155 yuans ($3,158) la tonne mercredi. Le gouvernement a indiqué qu’il allait commencer à stocker du coton si les prix baissaient à 19 800 yuans la tonne.
L Inde pourrait exporter 7 millions de balles (170 kg) pour la saison 2011/12, qui démarre au 1er octobre. Le Cotton Advisory Board (CAB) estime que la récolte indienne pourrait atteindre un record de 35,5 millions de balles en 2011/12 pour la seconde année consécutive avec des superficies plantées en augmentation à 12,1 millions d’hectares contre 11,1 millions en 2010/11. _ « Il y a eu des problèmes mineurs comme des pluies retardées dans le Gujarat et des pluies hors saison dans les Etats du Nord, mais l’accroissement des superficies compensent»_estime A.B. Joshi, président de la CAB.

HUILE DE PALME Les cours de l’huile de palme ont gagné 1,4 à 3 050 ringgits pour le contrat de novembre, dopés par les gains enregistrés sur les autres marchés des huiles végétales. Néanmoins, une certaine inquiétude sur la santé de l’économie mondiale plafonnent les prix. L’activité est faible, de nombreux marchés étant fermés pour la fête musulmane. L’huile de palme a perdu environ 20 depuis le début de l’année en partie à cause des stocks élevés et des inquiétudes persistantes quant à la demande due aux incertitudes sur la croissance économique. Les exportations d’huile de palme de Malaisie ont reculé de0,5% en août pour atteindre 1 620 408 tonnes selon la Société Générale de Surveillance (SGS).

POIVRE Les cours du poivre poursuivent leur envolée avec les poivres blancs à $10 000 la tonne et les noirs au-dessus de $7 500 la tonne avec un Vietnam noir à $7 600. Ils ont gagné entre $200 et $300 la tonne cette semaine.

RIZ Les prix du riz thaïlandais se sont élevés à un plus haut de 18 mois cette semaine, le Thaï 100%B atteignant $615 la tonne soutenus par la demande du Nigeria de 100 000 tonnes ainsi que celle de l’Indonésie (300 000 tonnes). Les prix en Thaïlande sont également poussés vers le haut par les anticipations sur la mise en œuvre en octobre de la politique d’intervention du nouveau gouvernement. Conformément à ses promesses électorales, le Puea Thaï achètera le riz auprès des paysans à 15 000 bath ($500) la tonne, soit près du double du prix du marché à environ 8 000 bath et très au-dessus du prix d’intervention effectif auparavant (11 000 bath). En revanche, au Vietnam, second exportateur mondial, les prix ont chuté ces derniers jours en l’absence de nouvelles demandes. Le riz 5% brisures est passé de $430-540 la tonne à $525-530 cette semaine.

THÉ Les dernières enchères d’août au Kenya ont montré pour la première fois dans le mois une hausse des prix avec un prix moyen pour les grades les plus élevés de $3,52 le kilo contre $3,31 la semaine dernière.
)

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +