04 octobre 2018 - 12:49 |

Au Niger, les WhatsApp font fureur au Centre d'appels pour un conseil agricole

En un an d’existence, le Centre d’appels pour un conseil agricole à distance, animé par le Réseau des chambres d'agriculture du Niger (Reca), les Chambres régionales d’agriculture et leurs partenaires, ont reçu 8 355 appels dont 2 411 appels téléphoniques et 5 944 WhatsApp, selon le rapport annuel rendu public par le Réseau.

Au cours du premier semestre 2018, le nombre d’appels par WhatsApp a été 4 fois plus important que par téléphone. Entre 2017 et 2018, le nombre d’appels par téléphone a augmenté de 33% tandis que le nombre d’appels WhatsApp a été multiplié par plus de deux. Le nombre d’appels par mois est passé de 306 en moyenne en 2017 à 395 en 2018 soit une progression de 29% du nombre d’appels mensuels.

S'adapter aux saisons

Créé le 18 septembre 2017, le Centre d'appels a dû adapter ses conseils aux calendriers et préoccupations des producteurs en prenant en compte que c’était le démarrage de la campagne de contre-saison avec principalement la mise en place de cultures irriguées et maraîchères. Il a donc été proposé de démarrer le Centre d’appels sur trois thèmes : la protection phytosanitaire des cultures irriguées, le choix des variétés et des semences, la situation des prix et des tendances du marché de gros de Niamey, souligne Reca.

A partir du second trimestre 2018, à la veille du démarrage de la campagne agricole pluvial, le Centre d’appels a été ouvert à de nouveaux thèmes : semences améliorées / les variétés ; semences améliorées / où les trouver dans votre région ; protection des cultures pluviales ; les prévisions climatiques saisonnières ; la fertilisation des cultures (engrais, compost).

Les appels sur les intrants (principalement semences des cultures pluviales et l’ensemble des questions touchant à la fertilisation) ont représenté 45% des appels pour ce semestre, à égalité avec les appels concernant les questions et problèmes phytosanitaires (principalement sur le maraichage).

Pour les appels sur WhatsApp, il est apparu une nouvelle catégorie d’appels qui sont plus des demandes d’explication sur le contenu des émissions radio que des demandes de conseil. Les appelants veulent des explications ou poser des questions sur certains points des émissions qu’ils ont écoutées.

Les questions peuvent être posées en français, zarma et haoussa et portent, globalement, sur les techniques culturales, la disponibilité et le prix des intrants, la protection des cultures irriguées, le choix des variétés et des semences, les prévisions climatiques saisonnières et la fertilisation des cultures, rapporte niameyetles2jours.

Notons que le Centre d’appels est le premier outil d’un système e-Extension mis en place au Niger dans le cadre du Projet d’appui à l’agriculture sensible aux risques climatiques (PASEC) et du Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +