04 novembre 2016 - 11:45 |

Acide gras trans, les députés européens veulent limiter leur utilisation

Les députés européens veulent aller plus loin que le simple étiquetage des acides gras trans (AGT) sur les produits alimentaires. Ils veulent limiter leur usage. Ils ont adopté la semaine dernière un projet de résolution dans ce sens. Une telle mesure pourrait être favorable à l’huile de palme, qui est une alternative aux graisses trans.

« Les députés soulignent qu’il a été prouvé que la mise en place, par le Danemark, en 2003, d’un taux maximal légal d’AGT d’origine industrielle, limitant à 2% la présence d’acides gras trans dans les huiles et les matières grasses, a été couronnée de succès et a permis de réduire, de manière considérable, le nombre de décès causés par des maladies cardiovasculaires » indique un communiqué du Parlement européen.

D’autres pays européens ont adopté des mesures similaires, en Autriche, en Hongrie et en Lettonie. Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration a décidé en juin 2015 que les huiles partiellement hydrogénées, principales sources des AGT, seront interdites en juin 2018. 

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +