05 janvier 2017 - 17:30 |

L’agriculture biologique, parent pauvre en Afrique

Les cultures biologiques se développent de part le monde. Entre 2000 et 2014, la surface mondiale cultivée selon le mode biologique a été multipliée par 2,8 pour atteindre 43,7 millions d’hectares en 2014, soit  moins de 1% (0,99 exactement) des superficies cultivées dans le monde, selon les carnets de l’Agence Bio, « la bio dans le monde », édition 2016.

D’un continent à l’autre, la place de l’agriculture biologique est très variable mais en termes de superficies mondiales, vingt pays concentrent 85% des superficies en bio.  L’Australie arrive largement en tête avec 46% des surfaces bios à l’échelle mondiale, puis se situe l’Argentine (7%).

Par continent, les « champions » du bio sont l’Union européenne avec 5,7% de ses superficies agricoles en bio et l’Océanie (4,1%). L’Afrique avec 0,1% de ses superficies, soit 1,3 million d’hectares,  finit en queue de peloton. Par comparaison, c’est 6,8 Mha en Amérique latine, 3,5 Mha en Asie et 17,3 Mha en Océanie. Toutefois souligne l’Agence Bio, c’est en Asie et en Afrique que l’on observe les taux de croissance les plus élevés car elles se sont mises à l’agriculture biologique qu’à partir des années 2000. L’Ouganda est le pays africain disposant de la plus grande surface en bio (18% de sa superficie agricole) et le nombre le plus important de fermes biologiques (32% des fermes ougandaises).

Sans surprise, près de 9/10ème de la consommation mondiale de produits biologiques se situent en Amérique du Nord et en Europe. Ce marché a été multiplié par cinq en quinze ans pour atteindre $82,6 milliards (€68 milliards) en 2014.

Premier producteur mondial de cacao, l’Afrique se fait distancer par l’Amérique sur le bio

Les cultures pérennes certifiées bio et en conversion représentent 8% des superficies mondiales en bio, soit plus de 3,4 millions d’hectares en 2014. Le café est la première culture (22% des superficies), suivi des oliviers (18%). L’Afrique, plus exactement l’Ethiopie, arrive en deuxième position avec 29% des superficies, elle est devancée par l’Amérique latine (53%, en particulier Mexique et Pérou) et suivie par l’Asie (15%, Népal et Timor Oriental).

Alors que la production mondiale est surtout localisée en Afrique, 83% des surfaces de cacaoyers cultivés en bio se situaient en Amérique latine en 2014. En tête la République Dominicaine, premier producteur (48% de la surface mondiale) et exportateur mondial de cacao bio. L’Afrique détient 15% des surfaces mondiales de cacao bio. Les principaux pays africains producteurs de cacao bio sont la République Démocratique du Congo (72 % de ses surfaces étaient en bio en 2014) et Sao Tomé et Principe. Le premier producteur mondial, la Côte d’Ivoire, s’est mis que très récemment au bio, moins de 1% de ses surfaces de cacaoyers était en bio en 2014.

Le cacao bio ne représente qu’environ 0 ,5% du marché mondial du cacao mais les experts estiment qu’il va se développer.

 

 

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +