05 février 2021 - 17:23 |

Nouvelle hausse des prix des produits alimentaires en janvier

Ca n’en finit plus ! Les cours mondiaux des produits alimentaires ont continué à progresser en janvier, pour le huitième mois consécutif. L’indice FAO des prix des produits alimentaires a gagné 4,3 % par rapport au mois de décembre . Il s’agit de la moyenne mensuelle la plus élevées depuis juillet 2014. Ces résultats sont imputables à la très forte hausse des céréales, des huiles végétales et du sucre, ainsi que des s des produits laitiers, de la viande, qui ont progressé dans une moindre mesure, souligne le communiqué de la FAO.

L’indice FAO des prix des céréales a gagné 7,1 % par rapport au mois de décembre, une hausse qui perdure pour le septième mois consécutif. Cette augmentation est imputable principalement aux cours du maïs qui progressent de 11,2 % par rapport au mois de décembre et de 42,3 % par rapport au mois de janvier 2020 ! Une telle augmentation s’explique par le resserrement de l’offre mondiale, la baisse de la production et des stocks des Etats-Unis et des achats importants réalisés par la Chine. Parmi les autres céréales, les prix de l’orge ont progressé de 6,9 % en janvier, ainsi que les prix du blé de 6,8 %. Les prix du sorgho restent stables tandis que les prix du riz continuent leur envole suite à une demande importante de l’Asie et de l’Afrique (Lire : Hausse de 80% des exportations de riz d'Inde, surtout vers l'Afrique)

L’indice FAO des prix des huiles végétales a progressé de 5,8 % en janvier, son plus haut niveau depuis mai 2012 en raison des cours de l’huile de palme, du soja et de tournesol. La production d’huile de palme en Indonésie s’est avérée plus faible que prévue, par ailleurs, les disponibilités en huiles de soja sont moins abondantes qu'anticipées, ainsi que la récolte d’huile de tournesol. 

L’indice FAO des prix des produits laitiers a augmenté de 1,6 %, une huitième hausse mensuelle consécutive ! La hausse est plus importante de 6,9 % par rapport à janvier 2020. Les cours du beurre et du lait entier ont été stimulés par les achats chinois et les perspectives du Nouvel an. Parallèlement, les cours du lait écrémé ont également progressé suite à la forte demande d’Europe de l’Ouest. En revanche, les prix du fromage ont enregistré une légère baisse dont le résultat est le fruit de faible vente en Europe et de stock important aux Etats-Unis.

L’indice FAO des prix du sucre a grimpé de 8,1 % en janvier par rapport à décembre, c’est son plus haut niveau depuis mai 2017 ! Cette augmentation découle des craintes face aux maigres disponibilités mondiales, et à « une aggravation des perspectives de récolte dans l’Union européenne, en Fédération de Russie et en Thaïlande et à des conditions météorologiques plus sèches qu’à la normale en Amérique du Sud », souligne le communiqué.

L’indice FAO des prix de la viande a gagné 1 % en janvier par rapport au mois de décembre, c’est le quatrième mois de hausse consécutif. Toutefois, l’indice est en baisse de 7,3 % par rapport à janvier 2020. Les cours internationaux de l’ensemble des types de viande ont progressé, mais la plus forte augmentation est à mettre au compte de la viande volaille, d’origine brésilienne notamment. Parallèlement, les cours de la viande d’ovins ont progressé pour le quatrième mois consécutif suite à la baisse des disponibilités en Océanie et à la forte demande chinoise.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +