05 juillet 2007 - 15:24 |

Le rendez-vous Matières du jeudi

Coup de chaud sur le sapeli et le sipo

Bois : Les prix de l’ensemble des bois tropicaux sont demeurés stables ces deux dernières semaines, souligne le Tropical Timber Market, à l’exception des grumes de sapeli dont les prix ont progressé de 16 euros le m3 en quinze jours et des grumes de sipo qui ont pris 46 euros. D’autre part, la remise en cause probable d’un grand nombre de concessions forestières en RD Congo fait de plus en plus de bruit car le moment des décisions approche… (voir notre blog bois tropicaux : http://africablog.sequencemedia.com).

Cacao : « Les cours du cacao peuvent vous paraître élevés. Mais pour nous, opérateurs, aujourd’hui, ils sont à une valeur normale étant donné la situation des stocks et la réalité du marché. C’est auparavant que les fèves étaient sous-évaluées », souligne un négociant. En outre, poursuit-il, la marge à la hausse est encore importante : en 1977, le cacao avait atteint les £ 4000 la tonne… Aujourd’hui, à Londres, la tonne est à £ 1260 !
Maintenant que les prix sont à des niveaux plus normaux, chacun s’interroge sur leur orientation. Les pluies manquent dans les régions de production ; le déficit de 300 000 t cette campagne est aujourd’hui une réalité et on devrait aller vers un déficit la campagne prochaine évaluée à 50 000 t. En outre, l’industrie est mal couverte.

Café : L’Arabica à New York a fini en légère baisse, les achats des torréfacteurs ayant compensé quelque peu les pertes provoquées par une pression vendeuse des fonds. Ces derniers ont enfoncé mardi un plancher de six semaines. A Londres, le robusta a affiché des gains grâce à une demande régulière des torréfacteurs mais enregistre toutefois un glissement par rapport à ses niveaux d’il y a une semaine.

Coton : Les cours du coton à New York ont été variables à la clôture d’hier, avec les ajustements de positions des investisseurs avant la fermeture du marché le 4 juillet pour la fête nationale. En outre, le marché consolide les gains engrangés après la publication, la semaine dernière, d’un rapport sur la baisse des emblavements. Sur le NYBOT, le contrat de référence décembre a progressé de 0,05 cent à 63,48 cents, souligne Reuters.
Rappelons que le marché est parti en flèche vendredi lorsque l’USDA a estimé les emblavements de coton à 5,55 millions d’hectares en 2007, ce qui correspond à la superficie cotonnière la plus faible depuis 18 ans. Et selon les calculs basés sur le rendement et la récolte attendue, la production ne devrait être que de 16,8 millions de balles, nettement en dessous des 18,8 millions de balles estimés en juin par l’USDA. En 2006-2007, les Etats-Unis ont produit 21,59 millions de balles.
Selon la société de courtage Flanagan Trading Corp, la résistance du contrat décembre est perçue à 63,50/64,10 et le soutien à 62,75/64,10 cents.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +