05 octobre 2009 - 09:56 |

Les bois tropicaux en chute libre sur le marché français

L’effet cumulatif de la crise du bâtiment et de l’image des bois tropicaux

(05/10/09)

Extrait d’une interview d’Eric Boilley, directeur Le Commerce du Bois (LCB), réalisée par CommodAfrica et publiée sur notre blog Bois tropicaux (www.sequencemedia.com/africablog/)

CommodAfrica : De quel ordre est la baisse de consommation des bois tropicaux en France actuellement ?

Eric Boilley: Actuellement, les importations de bois tropicaux sont en baisse de 30 à 40% en volume par rapport à l’année dernière, alors que les autres importations sont à moins 15 à 20%. C’est un vrai problème de fond car quelles sont les entreprises qui peuvent se permettre d’avoir 30 à 40% d’activité en moins ? Sur certains marchés, c’est même du moins 50% depuis le début de l’année. Selon nos statistiques que nous venons de publier, la chute est de 30% sur les grumes et ce pourrait être pire car cela comprend l’okoumé qui est un peu particulier. C’est moins 30% sur les sciages.

Mais cela n’est-il pas lié à la crise et non au fait même des bois tropicaux ?

Oui, mais il y a un effet cumulatif. Aujourd’hui, le bâtiment est en crise et donc tout le bois de menuiserie souffre et en premier lieu les bois tropicaux. En plus, ils souffrent aussi parce qu’ils sont tropicaux. Aujourd’hui, on voit des gens procéder à des essais sur des essences de remplacement que ce soit des essences de bois tempérés, voire d’autres matériaux. Tout le contexte environnemental est très prégnant, le Grenelle, les écologistes, etc. et il y a de plus en plus de donneurs d’ordre qui se posent des questions par rapport aux bois tropical. C’est par rapport à cela que nous nous positionnions.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +