05 octobre 2017 - 15:15 |

Infrastructures, agro-industries et cacao en tête de liste de l'actualité ivoirienne

Le projet de budget 2018 du gouvernement ivoirien, présenté hier en Conseil des ministres, est en hausse de 4,3% par rapport à 2017, s'élevant à FCFA 6723,5 milliards (€ 10,2 milliards), a annoncé le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la poste, Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné. De ce total, plus de 80% sont des ressources intérieures, fiscales et non fiscales,  les investissements représentant 29,6% des dépenses.

Parmi les priorités se trouvent l’accroissement de l’offre en infrastructures socio-économiques et en services de base, l’amélioration de l’alimentation des populations et la création d’emplois pour les jeunes.

FCFA 36,7 milliards versés de 2012 à 2017 pour les producteurs de cacao

A noter, s'agissant des infrastructures, que de 2012 à 2017, le gouvernement, à travers le Fonds d’investissement en milieu rural (FIMR), a réalisé au profit des producteurs de cacao et de leurs communautés des infrastructures socioéconomiques d’un montant cumulé de FCFA 36,71 milliards (€ 55,8 millions), a souligné lundi Moussa Sanogo, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, à l'occasion d'une visite au Conseil du café-cacao (CCC).

Ainsi, plus de 9 000 km de pistes rurales ont été réhabilitées pour un investissement de FCFA 20,97 milliards afin de rendre fluides les activités de commercialisation intérieure et d’assurer le respect du prix minimum garanti du cacao, souligne le communiqué. Le solde est allé à l’éducation, à l’adduction en eau potable, à l'électrification solaire, au secteur santé et à la sécurité dans les zones de production.

Rappelons que le FIMR est un outil de la réforme du café cacao, destiné à améliorer les conditions de vie et de travail des producteurs de cacao et de leurs communautés.

Belges et Indiens étudient les opportunités dans l'agro-industrie

En Conseil des ministres hier, il a également été fait état d'une délégation d'une quarantaine d'hommes et femmes d'affaires indiens qui séjournera en Côte d'Ivoire du 9 au 11 octobre, un de leurs centres d'intérêt étant le domaine de l'agro-industrie.

Puis, du 22 au 25 octobre, ce sera au tour d'une délégation belge menée par la princesse Astrid, un des premiers intérêts étant là encore pour les investissements dans l'agro-industrie en Côte d'Ivoire. Une conférence se tiendra avec pour thème "la lutte contre el travail des enfants dans le secteur du cacao".

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +