05 octobre 2017 - 15:30 |

Les huiles végétales font grimper l'indice des prix des produits alimentaires

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont globalement légèrement augmenté en septembre, de +0,8% par rapport au mois d'août.  Globalement, sur 12 mois, la hausse des prix des produits alimentaires pris globalement, a augmenté de 4,3 %, souligne la FAO aujourd'hui.

L'Indice FAO des prix des huiles végétales a augmenté de 4,6% en août, stimulé principalement par l'huile de palme, tandis que les valeurs des huiles de soja, de colza et de tournesol ont également augmenté.

Les produits laitiers ont augmenté de 2,1 %, avec des hausses des prix du beurre et du fromage et les problèmes d'approvisionnement en Australie, en Nouvelle Zélande et dans l'Union européenne. Les prix de la viande sont globalement restés inchangés.

L'Indice FAO des prix des céréales a baissé de 1%, tandis que les cotations du blé et du maïs ont baissé face aux perspectives faisant état d'offres et de récoltes abondantes. La FAO s'attend à ce que la saison de culture en cours produise des rendements record de céréales dans le monde entier.

Le sucre est resté inchangé au cours du mois dernier, mais affichait une baisse de 33% par rapport à son niveau de l'année dernière. Une baisse qui s'explique par la surproduction des marchés mondiaux et par un ralentissement de la demande.

Sur 2017, la production mondiale de céréales attendrait 2 612 millions de tonnes (Mt), presque 7 Mt de plus que le record atteint en 2016.

La FAO prévoit maintenant que 750,1 Mt de blé, 1 361 Mt de céréales secondaires et 750,1 Mt de riz soient récoltés en 2017, soit légèrement moins que lors des premières prévisions, ces dernières prévisions se rapprochent cependant de la production record de l'année dernière.

La FAO prévoit maintenant que d'ici la fin de la saison 2018, les stocks mondiaux de céréales atteignent un nouveau niveau record de 720,5 Mt. Cela porterait le ratio stock-utilisation de céréales à 27%, à savoir bien au-dessus de la baisse historique des 20% enregistrée il y a exactement une décennie.

Le commerce mondial de céréales devrait légèrement augmenter au cours de l'année commerciale pour atteindre les 403 Mt, un nouveau record, qui s'explique en grande partie par des importations de maïs plus importantes de la Chine, de l'EU et de l'Iran. Alors que la Russie devrait être amenée à consolider son rôle de plus important exportateur de blé au monde, l'Argentine et le Brésil devraient être les principaux bénéficiaires de la bonne forme du commerce mondial de céréales secondaires.

Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +