06 janvier 2021 - 17:08 |

Le Vietnam, 1er transformateur mondial de cajou, vise une hausse de 27% de ses exportations en 2021

L’année 2020 suite à la pandémie de la Covid-19 a été difficile pour l’industrie de la noix de cajou au Vietnam a affirmé le président de l’Association de la noix de cajou du Vietnam (Vinacas), Pham Van Công, dans une interview accordée au journal Công Thuong reprise par Le Courrier du Vietnam. Néanmoins, les exportations d’amande de cajou devraient atteindre 500 000 tonnes pour une valeur de $3,15 milliards, estime-t-il. Si les prix sont légèrement en retrait (-2 à 3%), les volumes ont progressé. En effet, la pandémie  n’a pas heurtée la demande, bien au contraire (Lire : L’Europe et les Etats-Unis toujours aussi friands d’amandes de cajou).

Pour 2021, le président de Vinacas ambitionne d’exporter pour $ 4 milliards d’amande de cajou, soit une hausse de 27% par rapport à 2020. Il précise que si les six premiers mois de l’année seront encore difficiles, le second semestre devrait être plus favorable avec une probable maitrise de l’épidémie. Il précise qu’actuellement, les grandes entreprises ont des commandes pour le premier trimestre 2021.

L’année 2021 devrait aussi profiter pleinement des accords de libre échange signés l’année dernière au premier rang desquels le Regional Comprehensive Economic Partnership (RCEP) entre les différents pays d’Asie et EU-Vietman Free Trade Agreement (EVFTA).

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +