06 février 2019 - 14:51 |

Quels seront les pays qui vont tirer profit des tensions Chine-Etats-Unis ?

L'Europe sera la grande gagnante de la guerre commerciale que se livre depuis quelques mois la Chine et les Etats-Unis. Ses échanges bilatéraux avec la Chine et les Etats-Unis seraient susceptibles d’augmenter de $70 milliards, avec respectivement $50 milliards vers les Etats-Unis et le solde vers la Chine, selon une étude de la Cnuced sur les Principales tendances en matière de politique commerciale en 2018.

Après l’Europe, les principaux gagnants seraient le Mexique, le Japon et le Canada. Quid de l’Afrique ? On retrouve l’Afrique du Sud à la dix-neuvième place (voir schéma ci-dessous).

cnuced.png

Sans surprise, les perdants seront les entreprises américaines et chinoises. Ainsi, les analyses de la Cnuced montrent que sur les $250 milliards d'exportations chinoises assujetties aux droits de douane américains, environ 82 % seront captés par des entreprises d'autres pays, environ 12 % seront conservés par des entreprises chinoises et seulement 6 % environ seront captés par des entreprises américaines. De même, sur les quelque $85 milliards d'exportations américaines assujetties aux droits de douane de la Chine, environ 85 % seront captés par des entreprises d'autres pays, les entreprises américaines en conserveront moins de 10 %, tandis que les entreprises chinoises n'en récupèreront qu’environ 5 %, indique la Cnuced.

L’organisme des Nations unies remarque que si les gains sont très faibles par rapport aux $17 000 trillions d’échanges commerciaux en 2017, ils peuvent représenter une part substantielle de leurs exportations de certains pays. Ainsi, ce serait près de 6% des exportations totales du Mexique, 4,6% de l’Australie, 3,8% du Brésil … et 2,2% de celles de l’Afrique du Sud.

 

Des effets négatifs prédominants

Si certains pays connaîtront une hausse de leurs exportations, les effets négatifs au niveau mondial vont probablement dominer, estime la Cnuced. «Une préoccupation commune est l'impact inévitable des différends commerciaux sur l'économie mondiale encore fragile. Un ralentissement économique accompagne souvent des perturbations des prix des produits de base, des marchés financiers et des devises, ce qui aura des répercussions importantes sur les pays en développement. Une des préoccupations majeures est le risque que les tensions commerciales deviennent des guerres de devises, rendant la dette en dollars plus difficile à gérer » remarque-t-elle. Autre effet négatif, la montée du protectionnisme qui pourrait faire tâche d’huile sur d’autres pays et avoir un impact négatif sur les pays les plus faibles. Enfin, dans une économie mondiale interconnectée, les mouvements des géants du commerce auront probablement un effet domino au-delà des pays et des secteurs ciblés conclut la Cnuced.

 

 

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +