06 juillet 2011 - 08:09 |

86% du territoire béninois est dégradé

Les conséquences sur la production sont inquiétantes

(06/07/2011)

Plus de 86,22% du territoire national du Bénin, estimé à 112 622 km2, est frappé par la dégradation, a indiqué hier à Cotonou, le ministre béninois de l’Environnement, Blaise Ahanhanzo-Glèlè.
Au Bénin, la superficie des sols extrêmement dégradés est estimée à 1 240 km2 et se retrouvent dans l’extrême nord du pays. Ceux fortement exploités et dégradés sont évalués à 17 170 km2”, a déploré le ministre de l’Environnement, Blaise Ahanhanzo-Glèlè, dans un entretien avec APA.Il a estimé que les sols béninois moyennement dégradés couvrent une superficie de 15 350 km2 et les sols faiblement dégradés occupent une superficie d’environ 29 127 km2
Selon lui, ceci est à l’origine de la perturbation du cycle de l’eau, de la baisse des rendements agricoles, de l’accroissement de la proportion des ménages pauvres, de la migration de masse et des famines.
Face à cela, le Bénin comme la plupart des pays du monde, a élaboré un programme d’action national de lutte contre la désertification mais sans résultats révolutionnaires.

Mots-clés: 
Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +