06 novembre 2019 - 18:04 |

Barry Callebaut répercutera la prime du cacao ivoirien et ghanéen à ses clients

Le chocolatier Barry Callebaut a déclaré qu'il s'attendait à répercuter sur ses clients la hausse des prix des fèves de cacao, liée à l'introduction d'une prime par les plus grands producteurs, la Côte d'Ivoire et le Ghana, estimant également que d'autres pays producteurs suivraient cet exemple. "Nous avons un modèle de coût majoré, nous transférons donc les mouvements de produits de base à nos clients", a déclaré aujourd’hui à la presse Antoine de Saint-Affrique, directeur général de la société, lors de la conférence de presse sur les résultats annuels 2018/19 (clôt en août) de l'entreprise.

Des résultats annuels en hausse. En effet, les volumes des ventes ont augmenté de 5,1% à 2,14 millions de tonnes, surpassant ainsi la croissance du marché (1,8%). Les volumes mondiaux de cacao ont augmenté de + 2,4%. Le chiffre d'affaires progresse de 7,8% en monnaies locales à 7,31 milliards de francs suisse. Le bénéfice net grimpe de 6,9% en monnaies locales pour atteindre 368,7 millions de francs suisses.

Au niveau du coût des matières premières, Barry Callebaut indique que les prix des fèves de cacao ont fluctué entre £ 1 500 et £1 900 la tonne au cours de l’exercice 2018/19. En moyenne, les prix des fèves de cacao ont augmenté de 4,5% par rapport à l'année précédente. Quant aux prix du sucre, ils ont augmenté de 41% en Europe en raison d'une récolte décevante en 2018 mais ont diminué de 3,7% sur le marché mondial en raison d’un excédent de production. Quant aux prix des produits laitiers, ils ont grimpé de 28,9%  suite à la détérioration des conditions de production et d’une demande accrue.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +