06 décembre 2017 - 15:15 |

Huile de palme et déforestation un lien durable ?

Depuis une dizaine d’années, les campagnes des ONG internationales sur les menaces que font peser l’huile de palme sur les forêts ont conduit de nombreuses grandes entreprises à s’engager dans l’huile de palme durable avec un objectif zéro déforestation. Des promesses significatives mais les mettre en œuvre semble plus compliqué.

Conjointement à la réunion annuelle de la Table ronde pour l’huile durable (RSPO), l’ONG Greenpeace a publié un rapport intitulé How palm oil industry is still cooking the climat. Il affirme, après une enquête menée auprès de onze négociants en huile de palme (1), qu’aucun de ces négociants n’est en mesure de prouver qu’il n’y a pas de déforestation dans leur chaîne d’approvisionnement et donc de garantir la mise en place effective de leur politique zéro déforestation.

L’ONG internationale est parvenue à cette conclusion en évaluant auprès de ces onze négociants un certain nombre de critères comme la robustesse de l’engagement zéro déforestation par le standard HCS (High Carbon Stock) ; la communication des cartes de toutes les concessions de leurs fournisseurs d’huile de palme ; le suivi des concessions de leurs fournisseurs ; la transparence en publiant la liste de leurs fournisseurs qui ne respectent pas les standards zéro déforestation.

Une situation inquiétante pour Greenpeace car elle compromet les engagements pris par la plupart des grandes marques (Nestlé, Pepsico, Unilever, Modelez, Mars, ect) sur une politique zéro déforestation d’ici à 2020. Assistera-t-on à un nouveau report de l’objectif fixé ? Selon le rapport de Greenpeace, seulement deux négociants sur les onze ont annoncé qu’ils atteindront zéro déforestation en 2020 !

En Europe, 60% des importations d’huile de palme pour l’alimentation sont durables

De son côté, le projet européen European sustainable palm oil (ESPO) (2), dans un son rapport de suivi publié également en novembre, indique que 69% de l’huile de palme importée en Europe et utilisée dans les raffineries européennes pour l’alimentation est certifié durable (RSPO) et environ 60% pour l’huile de palme utilisée dans l’alimentation en Europe.

L’Europe, est après l’Inde, le deuxième marché mondial d’importation de l’huile de palme (17% de part de marché, contre 19% pour l’Inde et 11% pour la Chine) avec 7,1 millions de tonnes (Mt) importées en 2016, dont 3,7 Mt pour l’industrie alimentaire.

On remarque dans ce rapport que plusieurs pays européens ont décalé leur objectif d’atteindre 100% d’huile RSPO de 2015 à 2018 ou 2020. Des progrès importants ont été aussi réalisés. Mais, «La chaîne d'approvisionnement de l'huile de palme européenne progresse bien vers son engagement à 100%, mais les chiffres montrent qu'il existe toujours un écart entre le volume importé d’huile de palme RSPO et l'absorption effective de la RSPO par l'industrie alimentaire » souligne le rapport.

(1) AAK, Apical, Astra Agro Lestari, Cargill, Golden Agri-Resources, IOI Loders Croklaan, KLK, Musim Mas, Olam, Pacific Inter-Link et Wilmar International. 

(2) ESPO a été lancé en 2015 par la Sustainable Trade Initiative (IDH) et l'industrie néerlandaise des huiles et graisses (MVO) pour stimuler les initiatives nationales qui favorisent l'adoption d'huile de palme plus durable par l'industrie européenne de l'alimentation humaine et animale et oléochimique. L'objectif est de parvenir à 100% d'huile de palme durable en Europe d'ici 2020

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +