07 mars 2017 - 17:00 |

Du niébé Bt commercialisé au Ghana en 2018

Des essais de terrain sur le niébé génétiquement modifié (niébé Bt) au Ghana ont donné des résultats positifs et les semences seront prêtes pour leur commercialisation sur le marché local en 2018 a affirmé le chercheur responsable du projet de recherche, le docteur Mumuni Abdulai.

La nouvelle variété produite permet de lutter efficacement contre le ravageur nuisible appelé «Maruca vitrata», ce qui permet d’économiser plus de 80% des insecticides utilisés pour cultiver le niébé conventionnel. «Si vous êtes en mesure de réduire le nombre de pulvérisations de 8 à 2, c'est un très bon point pour l'agriculteur. Cela lui permet de réduire le coût d’achat de ses insecticides et lui épargne aussi le risque de l'utilisation des insecticides sur sa santé», souligne Mumuni Abdulai, également directeur adjoint au Savannah Agricultural Research Institute of the Council for Scientific and Industrial Research (CSIR) dans une interview à Joy news. Plus de 50% de la production de niébé dans les fermes ghanéennes est détruit par les attaques de ravageurs, en particulier le Maruca vitrata.

Une fois les essais sur le terrain, qui ont débuté en 2013, terminés, une demande d’autorisation sera déposée auprès de l'Autorité nationale de biosécurité. «Nous avons généré suffisamment de données qui seront évaluées par les organismes de réglementation et je crois que grâce aux données que nous avons générées au fil des années, le feu vert sera donné», a indiqué Mumuni Abdulai.

Il a précisé que la mise sur le marché du niébé Bt au Ghana sera faite simultanément au Burkina Faso et au Nigeria où des essais sont également en cours. Rappelons que le niébé est la plus importante légumineuse à graines dans les zones de Savane tropicale d’Afrique et joue un rôle déterminant dans la sécurité alimentaire notamment en Afrique de l’Ouest.

Le parlement ghanéen a adopté en 2011, la Loi sur la biosécurité ouvrant la porte à la production et à la commercialisation d’OGM dans le pays. Jusqu’à présent, aucune culture OGM n’est commercialisée sur le marché local mais des essais sont en cours, outre le niébé, sur le coton et la pomme de terre.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +