07 avril 2020 - 17:49 |

Pêche artisanale et Covid-19, une équation difficile à résoudre

Respecter les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 s’avère particulièrement difficile dans le cadre des activités de la pêche artisanale en Afrique de l’Ouest, s’alarme la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (Caopa), indique APS.

Dans une lettre adressée aux ministres africains en charge de la Pêches, la Caopa relève qu’ "à chaque étape de la filière [...] des contacts rapprochés : les pêcheurs sur les pirogues, les femmes sur leur site de transformation ou au marché, etc.’’ et rappelle que les recommandations d’hygiène, notamment le lavage des mains, le port du masque, entre autres, sont également ‘’un défi’’ pour ce secteur.

Rappelant que le secteur de la pêche artisanale est essentiel à la sécurité alimentaire en Afrique, l’organisation demande « Plus que jamais, en cette période de crise, nous attendons de nos décideurs qu’ils prennent des mesures d’urgence s’inscrivant dans une perspective de développement durable de la pêche artisanale ».

La Caopa a été créée en 2010 et est composée de 16 organisations nationales de pays africains dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cabo Verde, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Liberia, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo en Afrique de l’Ouest.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +