07 mai 2015 - 00:00 |

Reprise de l'activité textile au Sénégal

Après avoir été fermée pendant 14 ans, la Nouvelle société textile sénégalaise (NSTS), située à Thiès et dirigée par Ibrahima Macodou Fall, se voit donner une seconde chance. Pour le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne qui s'y est rendu mardi et en a rendu compte en Conseil des ministres hier, la reprise du travail dans les ateliers de filature et tissage  de la NSTS devrait être le symbole du renouveau de Thiès comme carrefour industriel textile.

A la clé de cette reprise d'activité, 400 emplois à terme. Ce sera également " une bouffée d’oxygène qui va toucher non seulement la Sodefitex pour la matière première du coton produit dans la zone du Sénégal oriental et une partie de la Casamance, mais aussi les autres sociétés, comme Icotaf et la Sotiba qui pourront revoir le bout du tunnel", a souligne le Premier ministre, rapporte Le Soleil. Car, a-t-il fait remarquer, avec le déclin de l’industrie textile noté ces dernières années, "le Sénégal était obligé d’exporter la matière première que constituent la fibre de coton. Or qui exporte ses matières premières brutes, exporte également les emplois de sa jeunesse."

Une reprise soutenue financièrement par la Banque nationale de développement économique (BNDE), du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip).

 

 

 

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +