07 juin 2010 - 11:06 |

Maurice, les petits planteurs abandonnent la culture du sucre

Environ 2000 hectares de perdu chaque année


(07/06/2010)
La réduction des superficie et des conditions météorologiques défavorables devraient faire chuter la production de sucre à Maurice à 450 000 tonnes cette année contre 467 234 tonnes en 2009, indique la Chambre d’agriculture le 4 juin. ”Les petits planteurs abandonnent la culture de canne à sucre», souligne Jocelyn Kwok, secrétaire général de la Chambre. Ajoutant ”Nous avons perdu environ 2 200 hectares de champs de canne à sucre (par an). En 2009, nous avons perdu 1 900 ha, et il est prévu qu’il en sera de même cette année”.
Les gros producteurs ont cherché à diversifier leurs revenus en produisant de l’électricité et de l’éthanol et ont remplacé le travail humain par des machines. Mais les petits producteurs éprouvent des difficultés à faire face au nouveau contexte européen. La réforme du sucre dans l’Union européenne (UE) a conduit à une réduction de 36%. du prix garanti du sucre aux pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) . Maurice est le premier exportateur de sucre de provenance du bloc ACP vers l’UE.
Jocelyn Kwok a aussi indiqué que des conditions météorologiques erratiques ont provoqué un retard dans le développement de la canne. Le secteur du sucre à Maurice doit aussi faire face à l’appréciation de la monnaie nationale, la roupie. «Les planteurs négligent, voire abandonnent leurs champs car les prix du sucre sont devenus moins attractifs avec la volatilité sur le marché des changes”, indique Jocelyn Kwok. Précisant _ «En 2008, nous avons obtenu 17 421 roupies par tonne de sucre. Le prix de la tonne est tombé à 14 500 en 2009 et pour 2010 nous attendons un prix compris entre 13 000 et 13 500 roupies la tonne, alors que le seuil de rentabilité dans l’industrie est de 15 000 roupies la tonne.”
Le sucre, l’un des piliers de l’île de l’Océan Indien, rapporte près de $ 10 milliards à l’économie, soit environ 3% du PIB. Il est en outre un employeur important.
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +