07 juin 2012 - 23:24 |

Le Soudan veut finaliser ses accords agricoles avec des entreprises turque et algérienne

Les PPP à l’ordre du jour

(08/06/2012)

Le Soudan entend finaliser les négociations entamées avec des entreprises turques et algériennes qui veulent investir dans le pays afin de cultiver des produits tels la canne à sucre, des oléagineux et du fourrage pour l’élevage. Nombre de responsables du pays ont identifié l’agriculture et plus particulièrement le sorgho, la gomme arabique, le sucre et le coton comme activités relais de croissance suite à la sécession du Sud Soudan et sa richesse pétrolière en juillet dernier.

D’importants efforts et moyens sont nécessaires au développement de ce secteur agricole, longtemps négligé en raison de l’existence du pétrole. Depuis 2 ans, le gouvernement de Khartoum favorise les partenariats public-privé (PPP) pour mener à bien cette politique agricole et aurait déjà signé 5 accords agricoles de ce type avec des entreprises notamment du Pakistan, d’Australie, des Emirats qui cultivent notamment du riz et du coton, selon le sous-secrétaire au ministère de l’Agriculture et de l’irrigation, Mohamed Jubara. Habituellement, le gouvernement prend une participation de 40% dans le PPP et se retire après quelques années : cela lui permet de s’assurer que la terre louée ou vendue au partenaire privé étranger est bel et bien cultivée.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +