07 juin 2016 - 22:30 |

Environ la moitié des fèves de cacao rejetée aux ports en Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, les exportateurs rejetteraient actuellement environ la moitié des fèves qui leur sont apportées aux ports pour des raisons de qualité insuffisante. Les niveaux d'acidité seraient trop élevés et la taille des fèves trop petite. En outre, la pluie rend les opérations de séchage très compliquées pour les planteurs, résultant en des taux d'humidité très importants.

Actuellement, selon les exportateurs, le nombre de fèves aux 100 gr serait de 125 à 160 alors que pour la campagne intermédiaire actuellement en cours, il ne devrait pas excéder 120 fèves aux 100gr selon les directives du Conseil du café-cacao (CCC).

Les petites fèves ont une moindre teneur en beurre, ce qui donne au chocolat sa texture.

Cette baisse de qualité des fèves est due à la période de sécheresse plus longue que d'habitude et à un harmattan particulièrement fort durant la période critique du développement des fèves de la campagne intermédiaire.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +