07 juillet 2020 - 00:41 |

Rainforest Alliance renforce son schéma de certification alimentaire

L'ONG américaine Rainforest Alliance, un des leaders mondiaux dans le combat pour la biodiversité et la durabilité, renfonce son schéma de certification alimentaire afin de s'assurer que les producteurs et les marques utilisent mieux la technologie pour faire face aux défis du changement climatique, du respect des droits humains et de la montée en puissance de l'agriculture durable.

"La certification de la durabilité a changé énormément au cours des dix dernières années ; les défis sont beaucoup plus importants maintenant", a déclaré Ruth Rennie, directeur des standards et des assurances chez Rainforest Alliance.

Pour s'adapter aux changements climatiques, les agriculteurs certifiés devront évaluer les risques auxquels ils font face, mettre en place des mesures d'urgence pour affronter les inondations et sécheresses, et devront prendre en considération la résistance au climat lorsqu'ils choisiront leurs cultures.

Ce standard révisé est le fruit de deux ans de travail en concertation avec plus de 1 000 personnes consultées dans près de 50 pays. Il consiste à passer d'un système "réussite/échec" utilisant des auditeurs pour l'évalue,r à un model d'"amélioration continue" qui identifie et traite des risques à venir. Les critères sur la protection des forêts, les questions sociales, les questions climatiques et les droits humains dans les chaînes de valeur,  seront renforcés.

En outre, une meilleure utilisation des technologies et des données représentent une partie essentielle de ce nouveau schéma. Ce dernier va aussi introduire des primes obligatoires ou des investissements pour soutenir les efforts de durabilité des producteurs.

Ce nouveau schéma entrera en vigueur en janvier et ces nouveaux critères deviendront obligatoires à partir de juillet 2021.

Plus de 2 millions d'agriculteurs utilisent actuellement le schéma de certification Rainforest Alliance, ce qui permet au consommateur de s'assurer qu'un produit qu'il consomme ne contribue pas à la déforestation et permet de relier le producteur au consommateur.

Actuellement, plus de 5 000 acheteurs de produits alimentaires, dont Nestlé, Unilever, Hershey, Walmart, Dole ou encore Chiquita,  s'approvisionnent dans le cadre de ce schéma, rapporte l'agence Reuters.

Rappelons que Rainforest Alliance, qui a fusionné avec l'allemand UTZ en 2018, est particulièrement impliqué dans la certification du cacao et du café, entre autres produits.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +